Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Baccalauréat professionnel
Nature du dipôme:
Diplôme national ou diplôme d'Etat

Le titulaire du baccalauréat professionnel technicien des ouvrages chaudronnés industriels est un spécialiste de la fabrication des ensembles chaudronnés, ensembles de tôlerie, tuyauteries industrielles et ossatures en structures métalliques. C’est un technicien qui intervient essentiellement en entreprise, mais aussi sur chantier pour des interventions de dépose, de pose ou de maintenance. Le titulaire du baccalauréat professionnel technicien des ouvrages chaudronnés industriels participe à la mise en oeuvre de produits différents, tant par leurs formes (produits), que par leurs dimensions, leurs modes d’assemblages, la nature des matériaux (métaux et alliages ferreux et non ferreux, éventuellement matières plastiques et matériaux composites).

Objectif

Le titulaire de ce diplôme est spécialiste de la fabrication d’ensembles chaudronnés, d’ensembles de tôlerie, de tuyauterie industrielle et d’ossatures en structures métalliques. Il intervient essentiellement en atelier, mais aussi sur chantier pour installer, entretenir ou réhabiliter.

Ce professionnel qualifié participe à la mise en oeuvre de produits très divers, tant par leur nature (métaux et alliages ferreux et non ferreux, matières plastiques, matériaux composites ) que par leur forme (plats, profilés, tubes ), leur dimension ou leur mode d’assemblage. Il conduit aussi bien des machines traditionnelles à commande manuelle que des machines à commande numérique ou des robots. Il connaît les techniques d’assemblage propres aux matériaux qu’il travaille (soudage, rivetage, boulonnage, collage ) et sait utiliser les machines adaptées (découpeuse au laser, au plasma, guillotine, presse-plieuse, rouleuse, robot de soudage ). Il maîtrise également les logiciels de DAO pour analyser et exploiter les spécifications techniques d’une pièce et les logiciels de FAO.

À l’issue de sa formation, il peut trouver un emploi dans une entreprise artisanale ou industrielle. Entreprises qui ont de nombreux marchés : construction aéronautique et spatiale, construction ferroviaire, construction navale, industrie agroalimentaire, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, industrie nucléaire et énergétique, industrie papetière, industrie du pétrole, industrie pharmaceutique

Programme

Enseignements professionnels

  • Dessin industriel, cotations.
  • Technologie, mécanique et résistance des matériaux.
  • Traçage.
  • Cisaillage, découpage, poinçonnage, soudage.
  • Pilotage de machines à commande numérique, procédés de CFAO et logiciels appliqués.
  • Préparation et gestion de production : choix des moyens, outillage, réglages de postes, coûts et approvisionnements ; contrôle qualité, prévention et corrections.
  • Maintenance, procédés de levage.
  • Ergonomie, hygiène et sécurité.

Sous statut scolaire, l’élève est en stage pendant 22 semaines réparties sur les 3 années du bac pro.

Admission

Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Poursuite

Le bac pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en BTS.

Debouchés

Les objectifs :

Ce bac pro a pour objectif la formation d’un technicien qui transforme en produit du métal (acier, alliage) sous forme de tôle et de barre. Les produits sont d’une grande diversité (structure de chaudière, silo agricole, benne à compacter, pièces pour châssis de véhicule, tuyauterie…). Il apprend à analyser et à exploiter les spécifications techniques de l’ouvrage à réaliser : identification des divers éléments de l’ouvrage et du mode d’assemblage, et présentation des données de définition d’un élément sous forme de croquis, schéma à partir du dessin d’ensemble. Il s’initie à l’utilisation de logiciel de DAO. Il est entraîné à élaborer avec ou sans logiciel de FAO le processus de fabrication d’un élément : la chronologie des phases de fabrication, les équipements et outils, les données opératoires, éventuellement le programme de pilotage FAO. Il se familiarise avec les machines adaptées aux différentes phases (découpeuse au laser, au plasma, guillotine, presse plieuse, rouleuse, robot de soudage) et acquiert la maîtrise des techniques d’assemblage (rivetage, boulonnage, soudage…). Principalement orientée sur le travail en atelier, la formation rend cependant l’élève à même d’intervenir sur site pour des chantiers de pose ou de réhabilitation.

Les débouchés :

À l’issue de sa formation, il peut trouver un emploi dans une entreprise artisanale ou industrielle de la chaudronnerie, de la tôlerie industrielle, de la tuyauterie, de structures métalliques. Entreprises qui ont de nombreux marchés : construction aéronautique et spatiale, construction ferroviaire, construction navale, industrie agroalimentaire, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, industrie nucléaire et énergétique, industrie papetière, industrie du pétrole.

Établissements

En Nouvelle-Caledonie (1)

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: