Diplôme d’ingénieur de l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement (AgroParisTech)

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Diplôme d'ingénieur
Nature du dipôme:
Titre habilité par la Commission des titres d'ingénieurs

La spécificité de l’ingénieur AgroParisTech repose sur une formation pluridisciplinaire intégrant les sciences et technologies du vivant et de l’environnement aux sciences de l’ingénieur et aux sciences humaines, économiques et sociales. Il développe ainsi une ouverture d’esprit et des capacités scientifiques et humaines lui permettant d’appréhender l’ensemble des dimensions du développement durable.

Objectif

Des compétences scientifiques et techniques et des compétences génériques :

  • Compétences scientifiques et techniques : il propose, entreprend et met en oeuvre les stratégies pour traiter une question complexe liée au vivant
  • Compétences en gestion de projet : il conduit et gère les différentes dimensions d’un projet
  • Compétences en communication : il maîtrise la communication écrite et orale, dont 2 langues étrangères, avec l’anglais à un niveau supérieur ou égal au niveau B2
  • Compétences en management : il travaille en équipe et/ou manage une équipe, il est capable d’assumer des fonctions de responsable.

Compétences propres au domaine productions, filières et territoires pour le développement durable :

  • Comprendre et piloter le fonctionnement des systèmes de production dans un objectif de produire des biens et des ressources en quantité suffisante et de qualité (végétales, animales et forêts).
  • Comprendre et intégrer les processus écologiques assurant la durabilité des systèmes de production et la production des services écosystémiques.
  • Comprendre et intégrer les conditions (processus) socio-économiques des systèmes de production et des territoires ainsi que les déterminants de leur durabilité.
  • Etre en mesure d’intégrer les trois composantes de la durabilité des systèmes de production et capacité à prendre en compte l’ensemble des services écosystémiques liés à l’agriculture et à la forêt.
  • Savoir analyser, évaluer et gérer les systèmes de production existants.
  • Savoir concevoir des systèmes de production innovants de l’échelle de la parcelle ou du troupeau à celle du territoire, en coordination avec l’évolution des besoins et des contraintes des acteurs des filières agro-alimentaires (amont et aval).

Compétences propres au domaine Ingénierie des aliments, bio-molécules et énergie :

  • Concevoir, développer et produire des produits issus des industries liés au vivant de transformation alimentaire et non alimentaire dans une perspective de qualité, d’innovation et d’éco-conception : ingrédients, auxiliaires technologiques (ferments, enzymes ), molécules pour la chimie (synthons), bois d’oeuvre, papier et bio-matériaux, emballage, énergies, aliments, produits cosmétiques, produits pharmaceutiques, eau.
  • Concevoir et développer des procédés de transformation efficaces dans une perspective de durabilité, en tenant compte des matières premières à l’origine des produits concernés (conditions d’obtention, maîtrise des flux, caractéristiques, qualité), des procédés permettant leur production (procédés biologiques-chimiques-physiques), des équipements et flux associés (eau-gaz-énergie), du dimensionnement et de la maîtrise des moyens mis en oeuvre.
  • Evaluer, piloter, gérer et améliorer les systèmes industriels concernés dans leur environnement au sens large (fournisseurs, collectivités territoriales, société, institutions, clients, concurrents, salariés, actionnaires, consommateurs,…).

Compétences propres au domaine gestion et ingénierie de l’environnement :

  • Evaluer la qualité de l’environnement et les services écosystémiques. Evaluer les impacts environnementaux, notamment sur la biodiversité, des activités agricoles, forestières, industrielles ou d’aménagement. Analyser les risques environnementaux.
  • Proposer et mettre en oeuvre des modes de gestion, d’aménagement ou de production plus durables. Concevoir des plans de gestion d’une ressource, d’une espèce, d’un milieu naturel ou d’un paysage, de risques environnementaux en combinant expertise technique et analyse des enjeux et des acteurs. Concevoir des écotechnologies et des process mobilisant l’ingénierie écologique, appliqués à la gestion de la biodiversité, des eaux, des déchets, à la dépollution des sols, à la conception industrielle. Proposer des solutions d’adaptation aux changements globaux.
  • Analyser les jeux d’acteurs et concevoir des dispositifs de concertation adaptés aux situations et aux problèmes environnementaux rencontrés. Proposer des instruments d’action adaptés juridiquement, économiquement et socialement aux activités concernées, et efficaces du point de vue environnemental.

Compétences propres au domaine Ingénierie et santé : Homme, bioproduits, environnement :

  • Evaluer l’exposition de l’Homme aux composés ou microorganismes, et leur incidence (positive ou négative) sur sa santé
  • Evaluer les bénéfices/risques en alimentation
  • Maîtriser et concevoir des méthodes de caractérisation des dangers chimiques et biologiques
  • Concevoir des produits alimentaires, cosmétiques, et des bio produits innovants, par une approche multicritère centrée sur leur répercussion sur la santé de l’Homme
  • Innover en termes de conception de produits, procédés, voire filières, afin de minimiser leurs répercussions sur l’environnement et la santé de l’Homme

Debouchés

Secteurs d’activité :

  • Industrie : Agroalimentaire, industries pharmaceutiques, industries cosmétiques, biotechnologies, industrie du bois, agro fourniture, agrochimie, collecte et traitement des déchets, traitement de l’eau.
  • Agriculture, forêt, environnement, aménagement : production agricole végétale et animale, aquaculture, gestion forestière, développement agricole et forestier, aménagement du territoire, gestion et protection de l’environnement, paysage, organismes internationaux, organisations non gouvernementales.
  • Services : administration (État et collectivités territoriales), conseil, audit, bureaux d’études et cabinets d’expertise, commerce et distribution, restauration collective, enseignement et recherche publiques et privées, informatique, banque, assurance

Métiers visés :

  • Etude : ingénieur d’études, ingénieur recherche et développement, ingénieur projet, consultant, informaticien, chercheur, enseignant, économiste, banquier, assureur
  • Production : ingénieur en production agricole, ingénieur en production forestière, ingénieur en production industrielle, responsable marketing, commercial, responsable des achats, responsable approvisionnement, responsable logistique, responsable des services connexes à la production : qualité, contrôle, sécurité, environnement…
  • Management, communication : directeur, gérant, responsable ou cadre administratif (responsable des relations internationales, responsable communication, responsable financier)

La pratique de ces fonctions peut conduire les diplômés à évoluer de fonctions de cadre à celles de chef d’entreprise et de cadre dirigeant.

Établissements

En Nouvelle-Caledonie

Pas d'offres de formations disponibles

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: