DUT Génie chimique, génie des procédés option procédés

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Diplôme universitaire de technologie
Nature du dipôme:
Diplôme national ou diplôme d'Etat

Collaborateur direct de l’ingénieur ou du chercheur, le technicien supérieur spécialiste des procédés peut exercer des fonctions de conception (en bureau d’études) ou de production. Dans l’industrie, il met en place les procédés de fabrication de nouveaux produits les plus adaptés afin d’optimiser la production. Il peut également intervenir en maintenance d’installations.

Objectif

Le technicien supérieur en génie chimique option procédés travaille en collaboration directe avec des ingénieurs ou des chercheurs, en bureau d’études (conception) ou en production industrielle. Pour la préparation de nouveaux produits, il met en place les procédés de fabrication les plus adaptés afin d’optimiser la production. Il peut également intervenir en maintenance d’installations.

Programme

  • Enseignement commun : mathématiques, génie chimique – génie des procédés (transferts thermiques, cinétique…), chimie, physique (mécanique des fluides, thermodynamique, électrotechnique…) ; communication, connaissance de l’entreprise, qualité – sécurité et environnement, anglais.
  • Génie des procédés : étude théorique et technologique des réacteurs chimiques, opérations de séparation, distillation et colonnes industrielles ; chimie analytique, organique et industrielle ; automatismes et régulation.

NB : un projet interdisciplinaire débouchant sur une réalisation concrète, le projet tutoré, et un stage de 10 semaines en entreprise suivi d’un mémoire ou d’un rapport de stage font partie intégrante de la formation.

Admission

L’accès au DUT se fait sur bac, dossier, entretien, voire tests ; le plus souvent bac S ou bac STL, spécialité sciences et technologies de laboratoire et spécialité chimie de laboratoire et de procédés industriels. En année spéciale (la durée de la formation est de un an), il faut avoir validé 60 crédits européens ou suivi un enseignement supérieur de 2 ans et passer devant un jury d’admission.

Poursuite

  • licence professionnelle dans le domaine de la chimie et ses applications (chimie analytique, chimie organique, chimie de formulation, industries chimiques et pharmaceutiques…) ou des procédés industriels (électrotechnique, automatismes, métrologie…).
  • école d’ingénieur (par concours).

Debouchés

Les objectifs :

Le génie chimique concerne l’étude des procédés utilisés en production dans les industries chimiques, pétrochimiques, pharmaceutiques, cosmétiques ou agroalimentaires.

La vocation du génie des procédés est d’apporter des solutions techniques pour une production industrielle sûre.

Le technicien diplômé crée les conditions de faisabilité et met en oeuvre les procédés rendant possible le traitement physico-chimique de la matière à une échelle industrielle :
 
  • il met au point le mode opératoire de fabrication, définit les caractéristiques des différents procédés et installations, conçoit des appareillages et les dimensionne ;
  • il réalise les opérations de réaction (bio-réacteurs, fermenteurs), transformation et purification de la matière (stérilisation, séparation, filtration, séchage), il analyse les résultats.

En fonction de la structure à laquelle il est rattaché, ses activités varient : en unité pilote, il effectue les essais et teste les équipements ; en bureau d’études, il réalise les schémas d’installation ; en production, il est responsable de la conduite et de la maintenance des appareils, de la qualité et de la sécurité.

Les débouchés :

L’industrie chimique ou pharmaceutique, cosmétique, pétrolière, papetières ou textile, l’industrie agroalimentaire offrent les principaux débouchés. Le technicien peut également travailler pour l’environnement (traitement des eaux, de l’air ou des déchets).

Établissements

En Nouvelle-Caledonie

Pas d'offres de formations disponibles

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: