DUT Hygiène sécurité environnement

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Diplôme universitaire de technologie
Nature du dipôme:
Diplôme national ou diplôme d'Etat

Dans l’industrie ou dans le secteur public, le titulaire du DUT veille à la sécurité du personnel et des installations et contribue à l’amélioration des conditions de travail. Animateur et formateur, il assure l’information des personnes et met en place des actions de sensibilisation à la sécurité.

Objectif

Le diplômé HSE est un technicien polyvalent formé à l’évaluation et à la gestion du risque.

Que celui-ci soit lié à des activités personnelles ou professionnelles, il l’identifie, met en oeuvre les dispositifs, les équipes et le matériel de prévention ou d’intervention, forme le personnel s’il le faut et met en place un réseau dans et hors l’entreprise.

Il est capable de :

  • seconder le chef d’entreprise dans la prise en compte de ses responsabilités civiles et pénales, dans le cadre de la législation française et européenne ;
  • participer aux démarches d’accréditation et de certification ;
  • contrôler, auditer, ou expertiser des installations à risques ainsi que des procédures de prévention ;
  • inciter à l’économie et au recyclage de l’air, de l’eau et des déchets industriels ou spéciaux ;
  • tirer parti des incidents dans une démarche d’amélioration permanente.

Ses domaines d’intervention sont l’hygiène, la sécurité et l’environnement. Il veille à l’amélioration des conditions de travail du personnel ainsi qu’à la sécurité des installations (chaufferies, installations électriques, installations de ventilation, d’aération, de gaz médicaux….). Il est capable d’identifier un risque (incendie, pollution…), de l’analyser, de mettre en place des mesures préventives et de vérifier leur efficacité. Animateur et formateur, il informe le personnel et organise des stages de sensibilisation à la sécurité.

Programme

Il repose sur trois grands axes : scientifique pour appréhender correctement les phénomènes physiques, chimiques, etc., qui génèrent le risque ; psychosociologique pour comprendre et prévoir les comportements individuels ou de groupe ; juridico-économique.

  • Gestion des risques : évaluation et maîtrise des accidents, santé, protection de l’environnement, secourisme.
  • Méthodes et outils appliqués : anglais, communication, droit du travail et administratif.
  • Sciences et techniques appliqués : notamment biologie, psychosociologie, physiologie du travail, toxicologie, chimie de la combustion, réactions chimiques dangereuses, rayonnements, électricité, technologie du BTS, équipement de travail, etc.
  • Prévention et prévision des risques technologiques et environnementaux : sécurité nucléaire, radiologique, biologique et chimique ; sécurité des installations et des équipements ; développement durable.

NB : un projet interdisciplinaire débouchant sur une réalisation concrète, le projet tutoré, et un stage de 10 semaines en entreprise suivi d’un mémoire ou d’un rapport de stage font partie intégrante de la formation.

Admission

L’accès au DUT se fait sur bac, dossier, entretien, voire tests ; le plus souvent surtout bac S, STI ou STL. En année spéciale (la durée de la formation est de un an), il faut avoir validé 60 crédits européens ou suivi un enseignement supérieur de 2 ans et passer devant un jury d’admission.

Poursuite

  • licence pro en sécurité, orientées environnement, milieu industriel, protection civile, etc. ;
  • licence LMD en ingénierie de la santé ou science et technologies ;
  • Institut supérieur sécurité, environnement, qualité ;
  • école spécialisée ou d’ingénieurs (maîtrise des risques industriels à l’ENSI Bourges, prévention des risques à l’EPUG, diplôme de l’Institut supérieur sécurité, environnement, qualité).

Debouchés

Le titulaire de ce DUT est technicien de sécurité dans l’industrie (métallurgie, agroalimentaire, nucléaire, pétrochimie…) ou dans le secteur public (mairies, centres hospitaliers, DASS, préfectures…). Il peut aussi exercer les fonctions d’inspecteur ou de contrôleur dans un organisme privé.

Les débouchés :

Industrie (métallurgie, plasturgie, chimie, BTP), organismes de contrôle, sociétés d’ingénierie, études et conseil, entreprises publiques, communautés urbaines, services d’assainissement… où le diplômé exercera en tant que technicien chargé de l’évaluation et de la prévention ou inspecteur, formateur, voire officier sapeur-pompier après poursuite d’études et concours.

Métiers accessibles : agent(e) de sécurité, chargé(e) hygiène sécurité environnement (HSE) (responsable environnement hygiène sécurité, conseiller(ère) hygiène environnement, chef du service hygiène sécurité, consultant(e) sécurité environnement, animateur(trice) prévention/sécurité) , responsable de la collecte des déchets ménagers, technicien(ne) en traitement des déchets (recycleur(euse)) , technicien(ne) nucléaire

Établissements

En Nouvelle-Caledonie

Pas d'offres de formations disponibles

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: