Administrateur / administratrice de logiciels de laboratoire

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :

Les laboratoires d’analyses médicales sont équipés de matériels et de logiciels informatiques spécifiques qui gèrent chaque étape du travail. L’administrateur de logiciels de laboratoire a un rôle clé dans ces organisations où l’erreur n’est pas permise.

Gestion des rendez-vous et des prélèvements, traitement et archivage des données, rapports d’analyses… ces tâches sont désormais traitées via des logiciels ou progiciels spécifiques. Le gestionnaire de logiciels de laboratoire en assure le renouvellement, la maintenance et garantit l’intégrité des données tout au long de la chaîne. Grâce à une veille et à l’analyse des besoins, il propose des mises à jour ou un renouvellement, et gère l’installation et la bonne utilisation des logiciels.

Le métier

Nature du travail

De nombreuses données

Gestion des rendez-vous et de la remise des résultats, archivage des données, production des rapports d’analyses… autant d’étapes traitées dans les laboratoires par des logiciels ou progiciels coûteux et complexes. L’administrateur de logiciels est en charge de l’ensemble des systèmes de gestion des données du laboratoire (ou LIMS pour son équivalent en anglais). Dans ce secteur où les normes de sécurité sont draconiennes, l’informatique n’échappe pas à la règle.

Les bons choix

La concurrence est forte pour fournir les labos en nouveaux logiciels. Le premier rôle de l’administrateur est donc de faire le tri parmi l’existant en faisant une analyse fine des besoins avant de construire un appel d’offres. Autant dire qu’avec des coûts de licence utilisateur à 4 chiffres il n’a pas intérêt à se tromper ! Une fois le choix arrêté, il devra paramétrer les nouveaux outils en fonction des besoins spécifiques de son entreprise et s’assurer de leur bon fonctionnement grâce à des tests et enfin un plan de validation.

Des tâches quotidiennes

Parmi les autres tâches de l’administrateur : prévoir et mettre en oeuvre un plan de sauvegarde des données, résoudre les problèmes qui pourront se poser en cours d’exploitation, installer les nouvelles versions des progiciels…

Compétences requises

Un technicien organisé

Responsable de la qualité des données du laboratoire, l’administrateur de logiciels doit avoir des compétences informatiques plus larges que pointues. Il doit également faire preuve d’organisation et de logique. Méthodique, il sait analyser les besoins, résoudre les problèmes techniques les plus courants, bâtir un appel d’offres et un plan de validation et de sauvegarde.

Pédagogue et concret

Il sait travailler en équipe et sait se montrer pédagogue et patient pour aider les utilisateurs à s’approprier les nouveaux logiciels et communiquer les besoins spécifiques du labo aux prestataires. Pragmatique, il sait faire appel à un expert en cas de problème complexe.

Ouvert et curieux

Travaillant dans un milieu sensible où la sécurité est primordiale, il doit être extrêmement consciencieux et avoir une bonne résistance au stress. Il doit en outre avoir un esprit curieux pour se tenir au courant des nouveautés et anticiper les besoins des utilisateurs. Il doit exercer une veille technologique régulière.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Au sein d’une équipe

L’administrateur de logiciels de laboratoire travaille en équipe au sein du service informatique du laboratoire. En fonction de la difficulté, notamment pour les tâches de configuration, il peut se tourner vers son directeur informatique ou vers un consultant extérieur qui interviendra en tant qu’expert pour résoudre un problème précis.

En contact avec fournisseurs et utilisateurs

L’administrateur travaille également avec les fournisseurs, les éditeurs de logiciels… pour maîtriser les produits et les services qu’ils proposent, ajuster ses appels d’offres, mettre en place ou faire évoluer les logiciels qu’il leur aura achetés… Il est également proche des utilisateurs au sein du laboratoire (secrétaires, médecins, techniciens, etc.) pour répondre à leurs questions, les accompagner lors de la mise en place d’un nouveau logiciel ou de nouvelles procédures. Il doit également anticiper leurs besoins en cherchant toujours à améliorer l’efficacité et la sécurité des données.

Poste et horaires fixes

Son travail est essentiellement sédentaire, dans son bureau au laboratoire. Ses horaires sont réguliers mais il peut toutefois être amené à travailler davantage, lors de plans de sauvegarde par exemple.

Carrière

Des débouchés constants

Aujourd’hui, avec une informatique omniprésente dans les laboratoires, la fonction d’administrateur de logiciels y est devenue incontournable. D’autant qu’avec le vieillissement de la population, l’activité des laboratoires d’analyses médicales n’est pas près de se tarir : ces professionnels n’ont donc pas de souci à se faire pour l’avenir.

Des évolutions possibles

Après quelques années d’expérience, l’administrateur de logiciels de laboratoire peut, par exemple, s’orienter vers la direction d’un parc informatique ou accéder à la direction d’un service informatique. Il peut également aller travailler chez un prestataire éditeur de logiciels.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

Il est variable en fonction du lieu d’exercice, du diplôme d’origine et du périmètre du poste.

Accès au métier

La plupart du temps, l’administrateur de logiciels de laboratoire est titulaire d’un bac + 3 au minimum. Un bac + 2 permet aussi d’exercer ce métier… mais avec une certaine expérience préalable.

  • Niveau bac + 3

  • Licence pro mention métiers de l’informatique : systèmes d’informaton et gestion des bases de données, ou, administration et sécurité des systèmes…
  • Niveau bac + 5

  • Master mention informatique ou MIAGE, ou diplôme d’ingénieur spécialisé en génie logiciel

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 2 (bac + 3 et 4)
niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus