Architecte produit industriel

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :

L’architecte produit industriel améliore des produits ou des technologies existants, ou en conçoit de nouveaux. Ses objectifs : apporter une réponse innovante à un besoin exprimé et connu, ou imaginer un produit qui créera un nouveau besoin et un nouveau marché.

L’architecte produit conçoit ou améliore des produits ou des technologies en milieu industriel. Ses objectifs : répondre à un besoin de développement commercial et/ou d’innovation, sans perdre de vue la qualité, le budget ou les délais. Pour cela, il réalise une étude de faisabilité de son projet, fait des propositions techniques et technologiques, et réalise régulièrement des synthèses des différents besoins pour définir une stratégie produit. Parfois, modifier un produit le conduit à revoir toute une gamme proposée par l’entreprise.

Le métier

Nature du travail

De l’innovation…

Dans les entreprises industrielles, l’innovation, cruciale, consiste à anticiper l’évolution d’un produit qui a trouvé un marché porteur. Si des problèmes apparaissent durant sa mise en service ou son cycle de vie, la capacité à modifier rapidement ce produit ou sa fabrication évite son retrait du marché et des pertes financières. Pour ce faire, l’architecte produit commence par éplucher les remontées clients sur un produit, pour trouver des pistes de recherche. Il doit avoir une vision globale et ne pas hésiter à remettre en cause la façon de faire ou de considérer un produit pour le faire évoluer.

… mais dans un cadre

Il doit anticiper sur les produits existants, en imaginer de nouveaux et être inventif tout en étant très pragmatique et ne jamais oublier qu’il doit apporter un réel plus au produit sans en amoindrir la qualité, dans le respect des coûts, des délais et des normes. Pour cela, il réalise des modèles et des tests.

Le produit de A à Z

Il doit faire une importante étude de faisabilité de son projet, avec des propositions techniques et technologiques précises, et réaliser régulièrement des synthèses des différents besoins pour définir une stratégie produit. Parfois, modifier un produit le conduit à revoir toute une gamme proposée par l’entreprise.

Compétences requises

Maître ès nouvelles technologies

CAO (conception assistée par ordinateur), DAO (dessin assisté par ordinateur), CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) ou encore TGAO (technologie de groupe assistée par ordinateur) autant de logiciels qui n’ont pas de secrets pour l’architecte produit… qui sait aussi utiliser les logiciels de modélisation et de simulation pour ses études de faisabilité.

Des connaissances larges

L’architecte produit maîtrise l’anglais technique, connaît les normes qualité et possède des notions en droit de la propriété intellectuelle et gestion budgétaire pour mener à bien ses études sans perdre de temps inutilement.

Toujours à l’affût

Comme il travaille en équipe de projet, il connaît les techniques de management et celles de conduite de projet. Il allie curiosité technique et esprit de synthèse, rigueur et anticipation. Afin de donner une longueur d’avance à son entreprise ou son client, il exerce une veille sur la concurrence, la réglementation de son secteur et les nouvelles technologies notamment.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

En équipe

L’architecte produit travaille dès la phase de l’avant-projet avec le chargé d’affaires puis, pour le développement et la mise en service, aux côtés du chef de projet en lui apportant son assistance technique mais surtout sa vision globale. Il travaille également avec des techniciens qui peuvent être spécialisés sur certains aspects de la production, par exemple.

Au carrefour des services

Il est généralement rattaché au service R & D (recherche et développement) s’il travaille au sein d’une grande entreprise, tout en restant en lien avec la production, le marketing, les méthodes, la qualité ou le service clients parce que son approche est tout à la fois globale et très ancrée dans la réalité du produit.

Devant son ordinateur

Il travaille surtout dans un bureau et se sert essentiellement de l’outil informatique, pour modéliser notamment. Dans certains secteurs, il peut être amené à porter un équipement de protection individuelle (en chimie, par exemple) ou à travailler en salle blanche (en électronique, par exemple).

Carrière

Demandé par tous les secteurs

L’innovation étant une nécessité absolue pour toute entreprise industrielle de toute taille, l’architecte produit est très recherché. Il peut intégrer n’importe quel secteur de l’industrie : l’aéronautique, l’automobile, l’armement, l’habillement, la métallurgie, l’industrie pharmaceutique, etc.

Un poste évolutif

Il sera souvent spécialisé sur un secteur d’activité, généralement en fonction de sa formation d’origine et/ou de ses expériences précédentes. Le jeune architecte se verra progressivement confier des projets de plus en plus ambitieux et pourra encadrer une équipe plus ou moins importante.

Dans ou en dehors de l’entreprise

L’architecte produit peut exercer au sein d’entreprises industrielles, de bureaux d’études et d’ingénierie, ou d’organismes de recherche et développement. Après quelques années d’expérience, il pourra évoluer en recherche-développement, marketing, etc., en fonction de ses appétences. Il pourra également évoluer dans le management en encadrant un service ou un département.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ 346 000 Cfp (2900 euros) brut par mois.

Accès au métier

Ce métier est généralement accessible après un bac + 5 dans les domaines techniques ou industriels. Les titulaires d’un bac + 2/3 pourront également y accéder, mais après quelques années d’expérience.

  • Niveau bac + 5

  • Master mention automatique, robotique ; électronique, énergie électrique, automatique ; génie industriel ; génie mécanique ; informatique ; ingénierie des systèmes complexes ; instrumentation, mesure, métrologie ; mathématiques ; réseaux et télécommunication …
  • Diplôme d’ingénieur

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus