Chef / cheffe de publicité

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ / /

Commercial en régie publicitaire, conseiller en communication ou en agence de publicité, le métier n’est pas le même. En régie, le chef de publicité vend des espaces publicitaires pour les supports qu’il représente. En agence, il gère un budget de communication.

Commercial avant tout, le chef de publicité exerce son activité chez un annonceur, dans une agence ou une régie publicitaire. Ici, il communique sur les produits de son entreprise. Là, il coordonne des campagnes ou vend les espaces publicitaires du média pour lequel il travaille. Il doit avoir acquis une certaine expérience pour accéder à ce poste de deuxième partie de carrière.

Le métier

Nature du travail

Réaliser une campagne de pub

En agence, le chef de publicité coordonne des campagnes publicitaires pour les annonceurs. Après avoir cerné les attentes de son client, il lui propose une stratégie publicitaire. Avant de signer le contrat, ils évaluent ensemble le budget de la campagne. Puis, le chef de pub transmet les grandes lignes du projet à l’équipe de créatifs chargée de réaliser la campagne. À lui alors de suivre l’élaboration du plan média et son exécution.

Vendre un espace publicitaire

En régie publicitaire, le chef de pub vend aux annonceurs l’espace publicitaire du support pour lequel il travaille. Par exemple, dans la presse écrite, il vend des pages ; à la radio ou à la télévision, il propose des temps de passage à l’antenne.

Communiquer sur un produit

Chez l’annonceur, ce professionnel communique sur les produits ou l’image de l’entreprise. Il doit alors choisir, parmi les différents projets qui lui sont soumis, les supports de publicité les plus adaptés au message qu’il veut transmettre.

Compétences requises

Commercial et communicant

La négociation est au coeur du métier. Qu’il exerce en régie, en agence ou chez un annonceur, le chef de publicité doit avoir la fibre commerciale et savoir convaincre. Il doit aussi aimer les contacts humains, car il est amené à travailler avec des clients issus de milieux professionnels très divers et avec des collègues d’autres services.

Organisateur et coordinateur

Des talents d’organisateur et de coordinateur s’imposent également. La rigueur est très importante et le sens donné au détail fait toute la différence. En agence, sa position d’intermédiaire est délicate : il doit faire preuve de diplomatie pour faire passer les messages entre l’agence et le client, et entre la création et la fabrication.

Gestionnaire confirmé

Il doit enfin concilier des impératifs financiers, artistiques et techniques… Bref, c’est un gestionnaire, qui a toujours un oeil sur le budget et les délais.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Rattaché au service commercial

Rattaché au service commercial d’une agence de pub, le  » chef de pub  » travaille en relation avec d’autres services : la création, le médiaplanning, le studio d’exécution et l’achat d’espaces.

Dans une agence importante, il est placé sous l’autorité du chef de groupe, responsable de plusieurs budgets.

Chez l’annonceur, il travaille en collaboration avec les chefs de produit ou les responsables de la promotion des ventes.

Gérer un portefeuille de clients

En régie, le chef de pub est intégré à une équipe. Chargé de vendre des espaces publicitaires, il dispose d’un portefeuille d’entreprises (annonceurs, agences médias). À chaque régie son organisation : le chef de pub peut gérer tel ou tel secteur particulier (automobile, édition musicale, agroalimentaire…) ou assurer la promotion d’un ou de plusieurs supports.

Carrière

Expérience indispensable

On accède au métier par les stages indispensables en agence. Il faut travailler dur durant cette période pour se faire remarquer et embaucher. Le jeune diplômé qui entre en agence commence souvent son parcours par l’apprentissage des techniques de suivi de la chaîne graphique et de la chaîne de fabrication. Généralement, c’est la mobilité professionnelle qui permet la promotion et l’accroissement des responsabilités.

Divers employeurs

Les principaux recruteurs sont les agences, les entreprises de presse, les sociétés d’affichage, les régies publicitaires autonomes des journaux et les annonceurs. La plupart des emplois se situent en Île-de-France.

Stress

En agence, les sommes en jeu et les délais très courts imposés par le client rendent le métier très stressant. Il faut parfois travailler tard et le week-end pour terminer des projets. En régie, les objectifs de vente doivent être atteints pour toucher des primes.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ 255 000 Cfp (2140 euros) brut par mois.

Source : Stratégies, 2013.

Accès au métier

Il n’existe pas de cursus spécifique conduisant à ce métier, mais un niveau bac + 5 est généralement requis.

Pour débuter sur des postes d’assistant, un DUT information communication option publicité ou une licence professionnelle Métiers de la communication : publicité peuvent néanmoins suffire.

Niveau bac + 5

  • Masters Communication, publicité
  • Diplôme d’école de commerce ;
  • Diplôme d’institut d’études politiques (IEP) ;
  • Diplôme d’école spécialisée en publicité, en presse et relations publiques, en communication…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)
niveau 2 (bac + 3 et 4)
niveau 3 (bac + 2)

En savoir plus

Témoignage

Céline, chef de publicité
Un métier diversifié

"Ce que j'aime, c'est la diversité des supports sur lesquels je peux bâtir mes campagnes : télévision, radio, affichage, édition, internet. Chaque domaine est particulier et possède sa propre culture."

"Je suis amenée à être en contact avec de nombreux métiers différents. L'avantage, c'est que je n'ai pas besoin de changer de métier pour changer de domaine !"