Démographe

Niveau d'accès :
Statut(s) :
fonctionnaire, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/ / / / /
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ / /

Spécialiste des enquêtes et de la statistique, le démographe analyse les impacts économiques et sociaux des phénomènes démographiques. Fécondité, mortalité, migration, répartitions géographiques… sont au coeur de ses études.

Le démographe conçoit et réalise des enquêtes pour collecter des données quantitatives et qualitatives sur les populations. Il utilise les techniques et les approches mathématiques et statistiques appliquées pour analyser des données qu’il présente ensuite sous forme de schémas, tableaux et rapports détaillés. Il travaille généralement dans le secteur public, en équipe avec d’autres spécialistes, et se rend régulièrement sur le terrain pour rencontrer les personnes à interroger.

Le métier

Nature du travail

Concevoir des enquêtes

Le démographe conçoit des questionnaires pour recenser et collecter des données quantitatives et qualitatives sur les populations. Chaque enquête est précédée d’une réflexion sur la méthode à adopter et sur les critères à prendre en considération (répartition géographique de la population, structure par âge, par sexe, par revenu, situation de l’emploi, état civil, etc.).

Collecter, analyser des données

Il traite et analyse les informations recueillies sur le terrain et stockées dans une base de données pour décrire et expliquer les causes de certains faits démographiques (baisse de la natalité, vieillissement de la population, augmentation des familles monoparentales…). Il produit des calculs afin de vérifier des hypothèses.

Diffuser les résultats

Il diffuse ensuite ses résultats sous forme de synthèse et de tableaux graphiques détaillés auprès des responsables politiques et économiques. Son travail sert, par exemple, à planifier l’évolution du parc des logements ou des résidences de personnes âgées dans une ville, à analyser les besoins en personnels, en construction d’établissements dans le domaine scolaire, à élaborer des politiques régionales de santé, etc.

Compétences requises

Mordu des chiffres

Les statistiques et la maîtrise des méthodologies d’enquête (logiciels notamment) sont indispensables au démographe pour observer les populations. Mais, pour interpréter des phénomènes, leurs causes et leurs conséquences, il fait appel à d’autres sciences humaines : économie, sociologie, épidémiologie, urbanisme, histoire… Pour cela, le démographe a une culture générale large et fait preuve de curiosité.

Esprit d’analyse et de synthèse

Le démographe effectue ses recherches selon une méthodologie rigoureuse. Il doit faire preuve de logique. Pour effectuer son travail et diffuser ses résultats, il doit en outre avoir un esprit d’analyse et de synthèse très poussé, et posséder des qualités d’expression orale et rédactionnelle.

La pratique de l’anglais est de plus en plus exigée en raison de la dimension internationale de nombreuses missions et de l’aspect pluridisciplinaire de certaines équipes qui peuvent inclure des chercheurs venant d’autres pays.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Un travail d’équipe

Définir une méthodologie d’enquête, choisir des critères, des catégories, élaborer une classification… autant de tâches complexes pour lesquelles le démographe travaille en équipe. Ses collaborateurs : des économistes, des géographes, des statisticiens, des sociologues, des urbanistes, des biologistes… En fonction de son lieu d’exercice (recherche, organisme public, secteur privé) et des données qu’il traite, ces interlocuteurs peuvent être très différents.

Sur le terrain et au bureau

Une fois la méthodologie adoptée, le démographe se déplace parfois sur le terrain pour la tester. Toutes les réponses fournies sont ensuite stockées dans une base de données. L’essentiel de son activité se passe alors au bureau, devant un ordinateur. Il utilise des logiciels de traitement de données statistiques pour produire des résultats permettant de répondre aux demandeurs (État, conseils généraux, municipalités…).

Carrière

Des débouchés restreints

Le nombre de postes est assez limité. Les emplois dans les établissements publics sont peu nombreux, et les bureaux spécialisés rares. On recherche surtout des chargés d’études et des chargés de mission dotés de qualités d’analyse, d’une capacité rédactionnelle et d’une bonne connaissance des statistiques.

Surtout au service de l’État

Le démographe peut exercer dans un ministère, un observatoire national, régional ou international, un institut de recherche public, comme le Céreq (Centre d’études et de recherche sur les qualifications), l’Ined (Institut national des études démographiques), l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) ou un organisme gestionnaire (caisse de retraite, d’allocations familiales, office HLM…). Ces personnels sont alors fonctionnaires, recrutés sur concours, ou parfois contractuels au départ avec la possibilité de passer des concours.

Dans l’enseignement et la recherche (qui recrutent sur concours), le démographe est enseignant-chercheur à l’université, ingénieur d’études et de recherche, assistant ingénieur…

Dans le privé

Le démographe peut également travailler dans les ressources humaines, une compagnie d’assurances, un cabinet d’architecture, un bureau d’études, un observatoire spécialisé…

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ 283 000 Cfp (2370 euros) brut par mois en moyenne. Variable en fonction du statut et de l’employeur.

Accès au métier

Pour devenir démographe, il faut être titulaire d’au moins un bac + 5. Les mentions de licences les plus appropriées : sociologie ou mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales…

Les étudiants qui visent la recherche et l’enseignement supérieur poursuivront, après leur master, en thèse pour obtenir un doctorat.

Bac + 5 et plus

  • Master  mention démographie ; mention sciences sociales
  • Diplôme en démographie de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) ;
  • Doctorat en démographie ;

En savoir plus

Témoignage

Corinne, démographe dans une mairie
Émettre des hypothèses

"Je fais des études pour les élus qui désirent étendre la surface habitable et diversifier la population. À partir du dernier recensement, j'ai cherché à connaître l'état actuel de la population. J'ai ensuite essayé de mesurer l'impact des constructions prévues. Par exemple : si nos futurs logements attirent trop de jeunes entre 20 et 30 ans, nous aurons d'ici 10 ans une explosion démographique qui aura des répercussions sur les écoles, les crèches, les équipements culturels et sportifs..."