Expert / experte en sécurité informatique

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :

Étudier la fiabilité du système d’information d’une entreprise et en assurer la sûreté, telle est la mission de l’expert en sécurité informatique. Un défi pour ce spécialiste, à l’heure où les échanges de données se multiplient.

Les informations sont de plus en plus nombreuses à circuler sur les réseaux informatiques des entreprises. Les virus, les tentatives d’intrusion, les erreurs d’utilisation, aussi ! L’expert en sécurité informatique est là pour garantir la meilleure protection des données. Pour cela, il diagnostique d’abord, propose des procédures de sécurité ensuite. Employé dans une ESN (entreprise de services du numérique) ou dans une société utilisatrice, c’est un spécialiste de haut niveau, fort convoité.

Le métier

Nature du travail

Traquer les points faibles

Au cours de son diagnostic, l’expert en sécurité informatique étudie le système d’information dans sa globalité. Afin de proposer une sécurité maximale (protection contre les attaques, mais aussi confidentialité), il cherche avant tout à identifier les points faibles du système. Il est parfois secondé par des hackers volontaires, des professionnels de l’intrusion.

Protéger les informations

En lien avec les informaticiens et les responsables des services concernés, l’expert définit une stratégie de sécurité adaptée aux besoins et à la culture de l’entreprise. À l’arrivée, c’est un panel de procédures qui va de la gestion des mots de passe à la cryptologie (chiffrer et déchiffrer les messages sortants et entrants), en passant par les pare-feu, les antivirus, la limitation des accès au réseau en cas d’informations stratégiques, etc.

Jouer les interfaces

Pour faire évoluer les solutions, l’expert suit au plus près le droit et les réglementations spécifiques, et s’informe sur les nouvelles technologies. Sensibiliser les utilisateurs et les directions aux règles et aux enjeux de sécurité s’avère également primordial.

Compétences requises

Des connaissances à jour

Ce professionnel doit posséder de solides connaissances techniques dans le développement système, l’administration des réseaux et les normes de sécurité… qu’il met à jour en permanence. Au fait des dernières tendances et menaces sur le Net, sa veille technologique permanente et sa propre expérience lui procurent une connaissance accrue du danger.

Une vision d’ensemble

Pour arriver à une parfaite étanchéité des réseaux, il doit également posséder une vision synthétique et globale du système d’information, des processus de l’entreprise et des profils utilisateurs, externes ou internes. Une condition pour mieux prendre du recul et anticiper.

Dynamisme et diplomatie

Disponible et réactif, il est capable d’analyser rapidement les situations, prêt à intervenir en cas de crise. L’organisation et la gestion de projets font partie du quotidien de ce professionnel rigoureux. Bon communicant et pédagogue, il sait justifier les règles qu’il impose et les faire passer auprès des utilisateurs, même si elles sont parfois contraignantes.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Auprès des entreprises

Salarié dans une ESN (entreprise de services du numérique), cet expert effectue des missions d’audit (d’évaluation) auprès des entreprises. Il travaille en étroite collaboration avec les ingénieurs système et réseau, les architectes et les administrateurs de bases de données. Opérationnel avant tout, il a en charge l’installation des systèmes de protection.

Responsable en interne

Dans une société utilisatrice, il occupe le poste de RSSI (responsable de la sécurité des systèmes d’information). Il joue le rôle d’un chef de projet ou d’un contrôleur qui définit des procédures et des règles de sécurité à respecter, et qui assure une veille technologique.

Professionnel confirmé

L’expert en sécurité est souvent un informaticien confirmé. Certaines grandes sociétés exigent même qu’il soit titulaire de certains titres : CISA (Certified Information Systems Auditor) ; CISSP (Certified Information Systems Security Professional) ; titre d’AIC (auditeur interne certifié)…

Carrière

Un spécialiste très recherché

Systèmes d’information de plus en plus complexes, cybercriminalité… la sécurité des applications et des données devient la préoccupation majeure des entreprises, voire un enjeu stratégique. Pour preuve, le budget sécurité augmente 3 fois plus vite que les autres postes liés aux nouvelles technologies. Cela explique le fort engouement des employeurs pour dénicher des spécialistes de la sécurité.

Sur tous les fronts

L’expert est employé par les sociétés utilisatrices (notamment dans les banques, les organismes financiers, l’industrie, les biotechnologies, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les grandes entreprises, les administrations…), mais aussi par les ESN (entreprises de services du numérique)… En fait, partout où le système informatique est un pilier essentiel du fonctionnement de l’entreprise.

Devenir responsable

Après quelques années de terrain, plusieurs évolutions sont possibles : prendre la responsabilité d’une équipe d’experts ou encore assurer la direction d’un système d’information.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 298 000 Cfp (2500 euros) à 346 000 Cfp (2900 euros) brut par mois.

Accès au métier

En général, ce poste est réservé à des informaticiens confirmés. Certains étudiants de niveau bac +  5 (diplôme d’ingénieur ou master) possédant une spécialisation en sécurité des systèmes d’information accèdent à des postes d’auditeur ou de consultant sécurité.

Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur avec une spécialisation en sécurité informatique
  • Masters mention informatique ou mention réseaux et télécommunication, avec une spécilaité en sécurité des systèmes informatiques ou des systèmes d’information, en évaluation du risque, en cryptologie et sécurité informatique…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Jusqu'au BAC

non inscrit au RNCP

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)
niveau 2 (bac + 3 et 4)

En savoir plus

Témoignage

Sylvie, experte en sécurité à France Télécom
Chercheuse en sécurité

"Je travaille au sein d'un laboratoire en recherche et développement qui s'occupe de la sécurité des services et des réseaux. Je me consacre aux infrastructures à clé publique. Celles-ci permettent de gérer des certificats, analogues électroniques des cartes d'identité papier. Ces certificats sont ensuite utilisés dans des services du groupe mettant en jeu la signature électronique.J'ai aussi un rôle d'expertise comprenant veille technologique et conseil auprès des directions opérationnelles."