Formateur / formatrice en informatique

Niveau d'accès :
Statut(s) :
indépendant, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

À l’heure où les technologies ne cessent d’évoluer, le formateur en informatique est partout. Connaissances affûtées et pédagogie en poche, il répond aux besoins en formation d’utilisateurs en tout genre.

Technologies et outils informatiques évoluant à grands pas, tout professionnel est amené à actualiser ou à développer ses compétences en continu. Salarié ou intervenant extérieur, le formateur en informatique est là pour apporter cette aide au changement. Pour cela, il organise et anime des actions de formation. Ses poins forts : être expert dans un domaine et savoir transmettre des connaissances. À la différence d’un enseignant, il s’adresse à des publics très variés, pour des missions souvent courtes.

Le métier

Nature du travail

Transmission des savoirs

L’objectif du formateur en informatique : permettre aux utilisateurs d’acquérir ou d’actualiser des compétences directement utilisables dans leur travail. Et ce, du simple utilisateur de micro-informatique qui se sert de logiciels de bureautique et de messagerie, aux ingénieurs et aux développeurs experts dans un champ d’application.

Animation de stages

La transmission des savoirs et savoir-faire est effectuée en fonction d’objectifs précis et définis à l’avance. Au formateur de concevoir et de réaliser un plan de formation, de prévoir les supports, de définir la progression, d’animer les groupes de stages… En aval, il évalue les stagiaires et réajuste le contenu de ses interventions en fonction de leur niveau.

Autour de la formation

Il assure également le suivi des formés, qui peuvent le contacter pour des précisions. Rédiger de la documentation et des manuels pour les utilisateurs, effectuer des tests de connaissances des stagiaires, assurer des missions de conseil : autant de tâches qu’il est amené à remplir.

Compétences requises

Maîtriser son sujet

Pour être formateur en informatique, il faut avoir de solides bases techniques, mais aussi bien connaître le secteur d’activité de l’entreprise. Pour certaines formations, il joue un rôle d’interface entre plusieurs domaines d’activité : gestion de production, commercial…

Être pédagogue

Capacités à animer un groupe, aptitude à transmettre des savoir-faire et des connaissances : le formateur fait preuve de pédagogie. Son sens du relationnel et de la communication lui permet de s’adapter à des interlocuteurs aux profils variés, de comprendre les demandes et de se faire comprendre. Réactif et organisé, il ne se laisse pas déstabiliser par des stagiaires peu motivés ou des questions inattendues.

Ajuster la formation

Pour ajuster au mieux sa formation, connaître les rouages et les spécificités de l’entreprise constitue un atout. S’il veut apporter un gain immédiat et une meilleure efficacité, il rattache sans cesse l’apport technique à l’environnement des formés.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Des lieux d’exercice très différents

On retrouve le formateur dans des contextes divers : SSII (sociétés de services en ingénierie informatique), organismes de formation, constructeurs ou entreprises utilisatrices, éditeurs de logiciels, administrations. En fonction, il dépend de la direction des ressources humaines ou du personnel, du responsable de formation, d’un chef de projet… L’étendue de ses attributions varie fortement.

En interne ou à l’extérieur

En interne, le formateur travaille auprès des personnels de son entreprise. En externe, il intervient à la demande d’un client, pour ses salariés utilisateurs et ses services informatiques, notamment lors de la mise en place de nouveaux outils et logiciels. Il peut être amené à se déplacer chez le client. L’exercice en indépendant n’est pas exclu.

La percée du e-learning

Avec le développement du e-learning, le métier pourrait évoluer vers plus de conseil et d’assistance. Dans cette nouvelle forme d’apprentissage, l’intervention du formateur reste néanmoins primordiale, pour articuler les connaissances techniques et prendre en compte les contextes d’utilisation particuliers.

Carrière

Une forte demande

Changement de logiciels, de technique, de qualification, de service… La formation des personnels représente un enjeu de taille pour les entreprises. Dans le secteur privé, la demande est forte. Dans le cadre associatif et territorial, elle est parfois relayée par les responsables du parc informatique. À envisager : les temps partiels et les vacations.

Une activité complémentaire

Dans ce secteur, le formateur a besoin d’être en prise directe avec la réalité du terrain. Aussi, la formation constitue souvent un passage dans une carrière ou s’inscrit en complément d’une autre activité. Il n’est pas rare que des experts ou des membres de l’équipe d’un projet animent des missions ponctuelles. Une expérience professionnelle est la bienvenue.

Pas d’évolution type

Les perspectives d’évolution de carrière ne sont pas toutes tracées. En gagnant en expérience, le formateur peut devenir responsable ou ingénieur de formation. Évoluer vers les ressources humaines ou le commercial est une autre option. Ou encore retourner à une fonction technique.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 200 000 Cfp (1675 euros) à 237 000 Cfp (1985 euros) brut par mois.

Accès au métier

Nombre de formateurs sont des professionnels en poste, sans véritable formation pédagogique. Selon le type et la complexité des formations, le niveau d’études varie fortement : de bac + 2 pour des formations dédiées aux outils bureautiques à bac + 5 pour des formations plus pointues ou pour créer des outils de formation. Voire plus, pour des expertises internationales par exemple.

  • Niveau bac + 3 : après un DUT ou BTS en informatique :  

  • Licence pro mention métiers de la GRH : formation, compétences et emploi
  • Licence pro mention métiers de la médiation scientifique et technique
  • Licence pro mention métiers de l’informatique
  • Niveau bac + 5

  • Master dans le domaine informatique
  • Diplôme d’école d’ingénieurs avec une spécialisation en informatique
  • Diplôme d’école spécialisée en informatique

En savoir plus

Témoignage

Catherine, formatriceindépendantesur logiciels du pack Office (Excel, Access...)
S'adapter à son public

"Je travaille pour des organismes de formation ou des entreprises en région parisienne, pour des missions courtes de quelques jours. Tout le monde doit savoir utiliser l'outil informatique en entreprise et les besoins sont divers. Je forme aussi bien des utilisateurs avertis que des débutants. Ce poste requiert une excellente connaissance de l'outil informatique pour lequel on dispense une formation ainsi que des compétences pédagogiques. Il faut aussi être à l'écoute des gens, savoir adapter son discours à la compréhension du public, proposer des exercices variés pour que les élèves aient le temps de s'approprier l'outil. L'objectif est de trouver un compromis entre l'objectif technique de la formation et les possibilités personnelles du groupe auquel on s'adresse. Ce métier m'a permis de concilier ma passion pour l'informatique et le contact humain."