Guichetier / guichetière

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :
/
Vidéo

Le guichetier est la première personne à qui l’on a affaire quand on pousse la porte d’une agence bancaire. La qualité de son accueil compte beaucoup pour l’image de l’établissement. Ce poste permet à un débutant de faire ses preuves.

Le guichetier ou chargé d’accueil exerce dans une agence bancaire, où il accueille les clients lorsqu’ils entrent dans l’établissement. Il les oriente vers d’autres professionnels (conseillers, chargés de clientèle) le cas échéant, ou bien assure des opérations courantes : retrait d’espèces, dépôt de chèques, commande de chéquier, délivrance de carte bancaire… Sens de l’écoute, esprit de service et rapidité sont ses qualités principales.

Le métier

Nature du travail

Accueillir et aiguiller les clients

Le guichetier répond aux demandes de renseignement les plus diverses, informe les clients du lancement d’un nouveau produit ou service, indique les pièces à fournir pour une ouverture de compte. Il dirige parfois les clients vers des conseillers spécialisés, mieux à même de répondre à leur demande. Il est habilité à consulter le planning des chargés de clientèle pour caler des rendez-vous avec les particuliers.

Gérer des opérations simples

À la demande d’un client, ce professionnel peut consulter un compte bancaire, en indiquer le solde et fournir un relevé des derniers mouvements. Il assure des opérations courantes comme le retrait d’espèces, le dépôt de chèques, la commande d’un chéquier ou la délivrance d’une carte bancaire. Il lui arrive aussi de vendre des devises étrangères ou des chèques de voyage.

Faire circuler l’information

Le métier comprend une part commerciale : le guichetier cherche à évaluer les besoins des clients pour leur adresser des offres ciblées, autrement dit susceptibles de les intéresser. En première ligne pour recueillir les confidences ou les griefs des clients, il transmet ensuite aux chargés de clientèle toutes les informations qu’il a pu recueillir.

Compétences requises

Organisé et méthodique

Sens de l’écoute, esprit de service et rapidité sont les qualités attendues du guichetier. Très sollicité, il doit être capable de traiter plusieurs demandes à la fois tout en y répondant rapidement, avec clarté et précision. Il doit aussi noter scrupuleusement les informations à transmettre aux chargés de clientèle, voire au directeur de l’agence bancaire. Une grande rigueur s’impose donc dans l’organisation de son temps et de son travail.

Souriant, attentif et ferme

Accueillant et disponible, il s’efforce de rendre service au client et de trouver toujours une solution sur mesure à ses requêtes. Il sait aussi faire preuve de fermeté et de vigilance lorsqu’il le faut : il doit systématiquement contrôler, par exemple, l’identité de toute personne venant retirer des espèces, un chéquier ou une carte bleue.

Courtois et discret

Ne perdant jamais son calme et sa courtoisie, il sait comment réagir face à un client insatisfait. Il doit également respecter la confidentialité des demandes qui lui sont faites.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Toujours au sein d’une banque

On trouve le guichetier dans tous les établissements financiers, de la petite agence de quartier à la grande succursale réservée aux hommes d’affaires. Même les banques dites  » à distance  » disposent de points d’accueil, car la présence physique d’un guichetier rassure les clients.

Des horaires réguliers

Ses horaires de travail sont réguliers, puisqu’ils correspondent aux heures d’ouverture de la banque. La plupart des établissements accueillent le public le samedi et sont fermés le lundi. Le rythme de travail peut parfois s’emballer cependant, au gré des périodes d’affluence (veille de week-end, début ou fin de mois…).

Téléphone et ordinateur

Un guichetier doit parfois gérer à la fois un client en face de lui, et un autre au téléphone tout en utilisant son ordinateur. Une plate-forme téléphonique externe filtre parfois les appels, ce qui le rend plus disponible pour les clients qui se déplacent en agence. En revanche, il n’échappe pas aux saisies sur les terminaux informatiques.

Carrière

Remplacé par des automates

Avec la multiplication des distributeurs automatiques de billets, les urnes destinées au dépôt de chèques et le développement des services directement accessibles sur Internet, le guichetier a été déchargé d’un certain nombre de missions. La profession a donc vu diminuer ses effectifs. Une tendance qui devrait perdurer à l’avenir, d’autant plus que de nombreux départs à la retraite sont annoncés et ne seront pas forcément remplacés.

Une fonction tremplin

Dans de nombreux réseaux bancaires, la fonction de chargé d’accueil reste un passage obligé pour les nouveaux embauchés, même lorsque leur niveau de formation est élevé. Avoir débuté comme guichetier constitue un excellent tremplin. En fonction de sa motivation et de ses capacités commerciales, le directeur de l’agence peut faire évoluer le guichetier vers un poste plus important. Une expérience de 5 ans passés derrière le guichet suffit en général pour envisager un poste de chargé de clientèle particuliers. À condition de suivre une série de formations internes en fiscalité, assurance…

Salaire du débutant (base métropolitaine)

À partir du Smic et jusqu’à environ 191 000 Cfp (1600 euros) brut par mois ; sachant que, dans le secteur bancaire, il n’est pas rare d’être payé sur 14, voire 15 mois.

Source : FBF (Fédération bancaire française), 2014.

Accès au métier

Ce métier est accessible dès le bac, éventuellement complété par une mention complémentaire (MC) ou un brevet professionnel (BP). De nombreux guichetiers ont un bac+2  

Niveau bac

  • Brevet professionnel (BP) banque ;
  • Mention complémentaire (MC) services financiers ;

Niveau bac+2

  • BTS Banque, conseiller de clientèle (particuliers)
  • BTS Assurance

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Jusqu'au BAC

niveau 4 (bac ou équivalent)

Après le BAC

niveau 3 (bac + 2)

En savoir plus

Témoignage

Sandrine,guichetière
À l'affût de la moindre info

"Dans une petite ville, tout le monde se connaît et les conversations s'engagent facilement. Il m'arrive de plaisanter avec les clients, mais je reste, en toutes circonstances, une professionnelle. Si quelqu'un me confie son intention d'acheter une maison, je transmets tout de suite l'information au chargé de clientèle. Un crédit immobilier se profile peut-être à l'horizon..."