Ingénieur / ingénieure de maintenance industrielle

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/ / / / / / / / / / / /
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Garant du bon fonctionnement des équipements et machines utilisés dans les industries, l’ingénieur de maintenance industrielle contribue à une surveillance méthodique du matériel et à la sécurité du site.

L’ingénieur de maintenance industrielle gère et organise les interventions du personnel de maintenance (ouvriers, techniciens, cadres). Son objectif : éviter la panne des équipements et des machines-outils, synonyme d’arrêt de la production et de coût pour l’entreprise. Il veille aux conditions d’entretien du matériel et s’informe régulièrement sur la réglementation relative à la protection de l’environnement et aux règles d’hygiène et sécurité applicables sur l’ensemble du site ou d’un bâtiment.

Le métier

Nature du travail

Éviter la panne

Premier objectif de l’ingénieur de maintenance industrielle : éviter la panne des équipements et des machines-outils, synonyme d’arrêt de la production et de coût pour l’entreprise. Pour cela, il fait effectuer par ses équipes de techniciens des diagnostics avant chaque mise en route. Si un problème est détecté, à lui de trouver des solutions techniques pour le résoudre et relancer au plus vite la production.

Corriger et prévenir

Pour conjuguer fiabilité et amélioration du rendement, l’ingénieur de maintenance industrielle met en place des actions de maintenance corrective et préventive. S’il le juge nécessaire, il peut aussi proposer de changer de logiciels de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur). Il veille aux conditions d’entretien du matériel et s’informe régulièrement sur la réglementation relative à la protection de l’environnement et aux règles d’hygiène et sécurité applicables sur l’ensemble du site ou d’un bâtiment.

Négocier les achats et les contrats

L’ingénieur de maintenance industrielle gère le budget dédié aux achats de nouveaux matériels, par exemple, tout en étudiant les moyens pour réduire les coûts. Il dirige également des projets d’amélioration de site, en modernisant les matériels, en faisant effectuer des travaux… Il met en place des équipes de techniciens et d’ingénieurs, dont il organise le travail.

Compétences requises

Scientifique bilingue

L’ingénieur de maintenance industrielle possède des connaissances scientifiques en chimie, physique, électricité, électronique, électrotechnique, mécanique, automatismes… Il maîtrise également les outils informatiques d’assistance et de gestion de la maintenance… et l’anglais!

Manager et formateur

Manager une équipe pluridisciplinaire fait aussi partie du rôle de l’ingénieur de maintenance industrielle, de même qu’assurer des formations pour les mises à jour techniques des matériels, par exemple. Au quotidien, la gestion comptable et administrative doit aussi peser dans sa réflexion, surtout quand il est responsable maintenance d’un projet devenu une priorité pour l’entreprise

Réactif et fédérateur

En cas d’arrêt de la chaîne de production, l’ingénieur doit réagir rapidement et efficacement, en prenant les décisions qui s’imposent, en toute autonomie. Sa capacité à dialoguer avec les collègues de différents services en interne ou avec des prestataires extérieurs lui permet de négocier et/ou de fédérer les équipes autour d’un projet.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Salarié d’une entreprise

En fonction de la taille de l’entreprise dans laquelle il exerce, l’ingénieur de maintenance industrielle est un responsable maintenance qui peut diriger un service (avec des ouvriers, des techniciens, des ingénieurs) et gérer le parc des équipements ou l’approvisionnement des matières premières.

Dans des entreprises de taille importante, possédant, par exemple, plusieurs filiales, c’est lui qui supervise les différents sites, au niveau des moyens matériels, financiers et humains.

Mobilité et disponibilité

En fonction de son degré d’expertise et de son domaine de spécialisation (dans l’industrie pharmaceutique, agroalimentaire, automobile, aéronautique…), l’ingénieur de maintenance industrielle peut aussi intervenir en tant que prestataire de services chez les entreprises clientes, en France ou à l’étranger, pour des missions de quelques jours à plusieurs mois. Dans ce dernier cas, il est amené à vivre sur place.

Carrière

Dans l’industrie de pointe

Face à la crise, les entreprises misent sur l’innovation et les outils de production de plus en plus sophistiqués. D’où un besoin accru d’ingénieurs de maintenance industrielle dans les secteurs de pointe (automobile, aéronautique, transports, mécanique, électronique, pétrochimie, agroalimentaire…), mais aussi dans tous les secteurs faisant appel à la chaudronnerie, au soudage, et/ou à l’usinage.

De bonnes perspectives d’évolution

Une chose est sûre : les entreprises s’intéressent encore plus aux ingénieurs de maintenance depuis qu’elles ont pris conscience de leur rôle dans la réduction des coûts de production, en particulier lorsqu’il n’est pas possible d’investir dans de nouvelles machines. Avec plusieurs années d’expérience, l’ingénieur de maintenance industrielle peut devenir responsable maintenance, ingénieur de production, ingénieur méthodes, directeur technique, directeur d’usine, ou responsable QHSE (qualité, hygiène, sécurité, environnement).

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 310 000 Cfp (2600 euros) à 477 000 Cfp (4000 euros) brut par mois.

Accès au métier

Le métier d’ingénieur de maintenance industrielle est accessible avec un bac + 5 (diplôme d’ingénieur ou master).

  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur généraliste ou spécialisé en mécanique, automatismes, électrotechnique…
  • Master en maintenance industrielle, gestion de la production, logistique…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus