Ingénieur / ingénieure du BTP

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/ / /
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Ultra qualifié en sciences et techniques, l’ingénieur du BTP est un cadre qui travaille en équipe, prend des décisions et assume des responsabilités au sein d’une entreprise. Il a pour mission de développer les infrastructures d’une région ou d’un pays. Il conçoit des ponts, des barrages, des bâtiments, des routes…

L’ingénieur BTP conçoit, planifie, construit, gère et entretient la plupart des ouvrages. Il se met au service de la communauté pour améliorer sa qualité de vie. Il est un décideur, capable d’une réflexion globale à la fois créative, technique et humaniste. Il est capable de définir, maîtriser et résoudre les problèmes dans un environnement pluridisciplinaire. Rigoureux dans la recherche de méthodes et de solutions, il est apte à travailler en équipe. Son bon sens, son pragmatisme, son sens de la communication et de l’écoute en font un négociateur avisé dans ses contacts avec les différents corps de métiers, la population, les autorités. Ce professionnel est très recherché.

Le métier

Nature du travail

Étudier les projets

L’ingénieur d’études ou de projet BTP est en charge des études liées à la construction d’un ouvrage réalisé par une entreprise. Son intervention en bâtiment détermine les procédés techniques à utiliser, ainsi que les conditions de réalisation d’un chantier. Pour cela, il procède à diverses simulations lors de la phase de conception.

Réaliser des études

L’ingénieur structures est chargé de mettre au point le squelette du bâtiment et d’assurer la stabilité de l’ouvrage en fonction de critères comme le terrain ou les matériaux utilisés. Sa tâche principale consiste à réaliser des études de conception multiples comme le calcul de structures ou le dimensionnement (pour le béton armé, le bois, l’acier…).

Chiffrer ou optimiser

L’ingénieur études de prix est chargé de concevoir et de chiffrer les projets de construction pour permettre à son entreprise de répondre aux appels d’offres. Il définit les moyens nécessaires, qu’il s’agisse des ressources humaines ou du matériel. L’ingénieur méthodes crée les conditions optimales d’exécution du travail. Sa mission consiste à mettre en place le planning des travaux (moyens techniques nécessaires, matériel prévu, nombre de personnes sollicitées…) et à choisir le matériel et les procédures.

Compétences requises

Sens du relationnel

L’ingénieur du BTP doit montrer un sens développé des contacts humains mais aussi des talents de négociateur car il doit travailler en bonne intelligence avec le service des études comme avec le chef de chantier. Il est utile de posséder certaines compétences commerciales, de l’inventivité, de la facilité pour communiquer et travailler en équipe ainsi que de la rigueur. L’ingénieur du BTP doit pouvoir se rendre disponible. C’est à la fois un homme d’études et d’action.

Rigueur et anticipation

Rien ne doit lui échapper : les données géographiques d’un site, mais aussi économiques, humaines, sociales, voire politiques. L’ingénieur du BTP possède une capacité à anticiper et à analyser les chantiers. Il se tient informé des nouveautés et des dernières législations en vigueur. Un de ses principaux objectifs : aménager l’environnement afin de protéger les populations et les infrastructures existantes des catastrophes naturelles. Il doit donc se montrer très vigilant lorsqu’il prend, par exemple, la décision de bâtir un barrage. Il est important de se montrer mobile et de maîtriser l’anglais.

Des connaissances techniques

L’ingénieur du BTP doit avoir des compétences techniques (connaissance du matériel…), des capacités d’analyse, le sens de l’anticipation et de l’organisation. Il doit faire preuve d’une grande rigueur scientifique, et être capable d’avoir une vision globale d’un projet. Son travail nécessite parfois de maîtriser des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO), qui permettent d’effectuer des simulations.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Un travail d’équipe

Quelle que soit sa fonction, l’ingénieur BTP travaille en équipe. Avec ses collègues des différents services, mais aussi avec des intervenants extérieurs : architectes, clients (particuliers, communes, État…), sous-traitants, fournisseurs, professionnels des bureaux de contrôle… Il s’agit d’un métier complet, qui permet à la fois de travailler en bureau en phase d’études, mais aussi d’être présent aux côtés des équipes de travaux durant la phase de construction.

Mobilité obligatoire

Les domaines dans lesquels l’ingénieur du BTP peut intervenir sont d’une extrême variété, tout comme les lieux qu’il visite. Son activité s’exerce au sein de bureaux d’études, de cabinets d’architecture, d’entreprises du BTP, etc. Pour évoluer et saisir les occasions qui se présentent, les cadres du BTP des grandes entreprises ont tout intérêt à accepter de changer de région. De plus, l’industrie du BTP, qui réalise 40 % de son chiffre d’affaires à l’étranger, envoie des ingénieurs aux quatre coins de la planète.

Dans le secteur public

L’ingénieur territorial est rattaché aux collectivités territoriales et aux établissements publics. Il réalise et encadre les travaux demandés par une collectivité territoriale, gére le service technique d’une ville, exerce sa profession selon sa spécialité (aménagement rural ou urbain, architecture, environnement, informatique, urbanisme, etc.).

Carrière

Profils recherchés

Malgré un contexte économique encore difficile, les entreprises de construction, les bureaux de contrôle et les cabinets d’ingénierie n’ont pas cessé leurs recrutements. Les entreprises continuent d’intégrer régulièrement des ingénieurs. Au-delà des ingénieurs travaux classiques, les entreprises recherchent des spécialistes dans des domaines d’expertise comme le développement durable, les études de structures ou les études de prix.

Dans les grands groupes

Les grands groupes sont les premiers à recruter des ingénieurs en BTP. Les PME, les bureaux d’études indépendants et les administrations (directions départementales des territoires, par exemple) en recherchent également.

Des salaires motivants

Les entreprises proposent des salaires attractifs, augmentés en général deux fois par an, auxquels elles adjoignent souvent des primes et des avantages en nature (voitures de fonction, téléphones portables…). Plus de la moitié d’entre elles ont même mis en place un système d’épargne salariale (intéressement, participation, plan d’épargne).

Salaire du débutant (base métropolitaine)

À partir de environ 322 000 Cfp (2700 euros) brut par mois.

Accès au métier

Bac + 5 exigé

Principalement en écoles d’ingénieurs spécialisées.

Certaines de ces écoles se préparent en 5 ans après un bac S ou STI2D : ESITC de Cachan, Caen et Metz, INSA de Lyon, Rennes, Rouen, Strasbourg et Toulouse, UTC de Compiègne, etc. On note aussi le réseau des écoles Polytech (spécialités génie civil, énergétique, géotechnique…).

D’autres recrutent pour 3 ans sur concours après une prépa scientifique, un DUT ou un BTS du secteur (DUT Génie civil, BTS bâtiment ou travaux publics), ou une 2e année de licence en sciences et technologies. Plusieurs écoles se préparent par apprentissage.

A l’université également.

La licence en poche (mentions génie civil, sciences pour l’ingénieur, sciences et technologies) l’étudiant poursuit ses études vers un master professionnel en 2 ans, mentions : génie civil ; énergétique, thermique…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus

Témoignage

Jean, ingénieur des méthodes
Des réunions très tôt

"Chaque fois, il s'agit de bien organiser le chantier, de prévoir les plannings, d'assurer les relations avec les fournisseurs... Et dès qu'un problème technique survient, il faut trouver la solution. Mon expérience, mais aussi les renseignements glanés auprès des fournisseurs m'aident beaucoup. Je travaille toujours en parfaite collaboration avec le responsable du chantier, c'est le patron. Je me souviens de l'un d'entre eux qui faisait des réunions dès quatre heures du matin afin de ne pas amputer la journée."