Poissonnier / poissonnière

Niveau d'accès :
Statut(s) :
artisan, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :

Le poissonnier vend des poissons ou des coquillages fraîchement pêchés, en respectant scrupuleusement les règles d’hygiène de la chaîne du froid. À la demande du client, il prépare les poissons et ouvre les coquillages.

Le poissonnier dispose les poissons sur son étal en soignant la présentation de ses produits. Puis il les vend et les prépare en fonction de la demande des clients. Il les conseille sur la façon de les cuisiner ou donne des recettes. Parfois également traiteur, il prépare alors des plats à base de produits de la mer. Il exerce chez les mareyeurs, les poissonneries de quartier ou dans les supermarchés.

Le métier

Nature du travail

Dresser les étalages

Le poissonnier commercialise les produits frais de la pêche. Il commence le matin avant l’arrivée des clients. Après avoir recouvert son étal de glace, afin de garantir la fraîcheur du poisson, il y dispose filets, poissons entiers, coquillages et crustacés. Selon l’entreprise où il travaille, il peut être amené à acheter le poisson chez le grossiste (mareyeur), aux halles ou à la criée lorsqu’il se trouve en bord de mer.

Préparer les poissons

À la demande du client, le poissonnier vide, écaille, étête, tranche les poissons et ouvre les coquillages. Mais il veille surtout à respecter une hygiène parfaite. Marchandise particulièrement fragile, le poisson nécessite de respecter la chaîne du froid, depuis le lieu de pêche jusqu’au magasin.

Conseiller la clientèle

Bars, rougets, saumons… le poissonnier connaît parfaitement les différentes espèces de poissons disponibles sur son étal, et donne des conseils culinaires aux clients. Parfois également traiteur, il propose alors aussi des plats préparés (terrines, soupes de poisson…).

Compétences requises

Résistant et endurant

Ce métier nécessite avant tout une bonne santé, pour pouvoir porter les caisses de poissons et rester debout toute la journée, même quand les clients ne sont pas là.

Le sens du contact

Le poissonnier ne se contente pas de vendre le poisson ou les crustacés. Il doit aussi connaître des recettes et savoir donner des conseils culinaires aux clients qui le demandent. Disponible et accueillant, il doit être capable de mettre les clients en confiance.

Précis et rapide

Le poissonnier doit savoir reconnaître les différentes espèces de poissons et les préparer. Pour cela, il doit manipuler avec précision et rapidité des outils tranchants pour vider, écailler, étêter ou lever les filets.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Tôt le matin

Le poissonnier commence ses journées très tôt bien avant l’arrivée des clients pour aller acheter le poisson, décharger le camion lorsqu’il travaille sur les marchés, installer la marchandise… Cependant, la plus grande partie de son travail se déroule sur le lieu de vente.

Un métier physique

Toujours debout, le poissonnier travaille souvent dans le froid et l’humidité. Même si le poids des caisses a été réduit, ce métier nécessite toujours d’effectuer de la manutention et de soulever des charges au quotidien.

Carrière

Un professionnel recherché

Malgré une diminution du nombre des poissonneries traditionnelles au profit des grandes surfaces, le poissonnier, même débutant, n’a pas de difficultés à trouver un emploi. Il peut exercer dans une poissonnerie, une grande surface ou sur les marchés.

Se spécialiser

De plus en plus de poissonneries ont un rayon traiteur, ce qui nécessite du personnel pour préparer les plats et les contrôler tous les jours. Il peuvent également devoir préparer un buffet à l’occasion des fêtes.

Évolution

Après quelques années d’expérience, un poissonnier peut devenir chef de rayon ou technico-commercial. Il peut aussi s’installer à son compte comme artisan poissonnier, à condition de disposer des fonds nécessaires et d’avoir suivi une formation à la gestion.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ 191 000 Cfp (1599 euros) brut par mois (pour le niveau employé/ouvrier).

Source : nouvelle grille des salaires 2016, site Union nationale de la poissonnerie française, 18/02/2016.

Accès au métier

Le CAP est le diplôme minimum. Cependant, un bac pro est un plus, notamment pour exercer en supermarché.

  • Après la 3e

  • CAP de poissonnier
  • Niveau bac

  • Bac pro poissonnier, écailler, traiteur

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Jusqu'au BAC

niveau 4 (bac ou équivalent)
niveau 5 (niveau CAP)

En savoir plus