Psychologue

Niveau d'accès :
Statut(s) :
fonctionnaire, libéral, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/ /
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Qu’il s’agisse d’accompagner des malades, de dépister des troubles du comportement ou de recruter du personnel…, le psychologue écoute, observe, évalue et conseille.

Le métier de psychologue revêt de multiples formes, selon qu’on l’exerce dans le secteur de la santé, du social ou de la justice, dans une entreprise ou encore en milieu scolaire. Néanmoins, l’écoute, l’observation et l’analyse forment le noyau dur de l’activité. Malgré une forte demande sociale, les débouchés restent limités pour les jeunes diplômés qui devront faire preuve de persévérance pour trouver un emploi. 5 ans d’études sont nécessaires pour se prévaloir du titre de psychologue.

Le métier

Nature du travail

Conseiller et accompagner

Dans son cabinet ou au sein d’une institution, le psychologue écoute et accompagne des patients en souffrance morale : enfants, adolescents, adultes, handicapés, prisonniers… Son intervention va du simple entretien en vue d’un conseil à un accompagnement plus complexe et au long cours.

Aider les professionnels

Il est aussi amené à soutenir des professionnels (cadres déprimés, gardiens de prison, personnel soignant, enseignants, pompiers, employés dans le milieu de la banque ou de la finance…) soumis à une certaine pression ou exposés à la violence.

Dans la fonction publique territoriale, il accompagne les travailleurs sociaux et le personnel des crèches dans leur travail au quotidien.

Dans une entreprise, le psychologue du travail s’occupe du recrutement, de la gestion de carrière, de la mobilité professionnelle, de la formation continue, des bilans de compétences…

Prévenir les troubles

Il dépiste d’éventuels troubles chez les enfants qui fréquentent les centres de PMI (protection maternelle et infantile) et les crèches. Dans les quartiers difficiles, il lutte contre la marginalisation et participe à l’insertion des publics défavorisés.

Compétences requises

Le goût des autres

Le sens de l’écoute et le goût des contacts sont les premières qualités du psychologue.

Pour prendre en charge, évaluer et guider les différents publics qu’il est amené à rencontrer, ce professionnel doit aussi posséder un sens aigu de l’observation et de l’analyse.

Équilibre personnel

Confronté à la souffrance des autres, le psychologue doit être doté d’un excellent équilibre personnel. Souvent amené à travailler en équipe, il doit être capable de communiquer et de faire circuler l’information entre les différents intervenants (médecins, psychomotriciens, orthophonistes, travailleurs sociaux…).

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Salarié ou indépendant

Le psychologue exerce dans le secteur sanitaire et social (hôpital, clinique, centre médico-psycho-pédagogique, centre d’aide par le travail, maison d’accueil spécialisée…), dans les collectivités territoriales, à la PMI (protection maternelle et infantile), dans les crèches, à l’ASE (aide sociale à l’enfance) ou auprès d’adultes bénéficiant de l’aide sociale.

Les ressources humaines des entreprises, les cabinets-conseils, les organismes de formation continue… font également appel à lui. De même que les tribunaux, les prisons…

Il peut enfin s’installer à son compte en ouvrant son propre cabinet.

Seul ou en équipe

Lorsqu’il reçoit un patient dans son cabinet, le psychologue travaille seul, alors que, dans la plupart des structures, les cas des patients sont débattus au sein d’une équipe pluridisciplinaire (assistants de service social, psychiatres et autres médecins spécialistes, ergonomes, infirmiers, kinésithérapeutes, psychomotriciens…).

Dans les services de ressources humaines des entreprises ou les cabinets-conseils, on lui demande aussi de travailler en équipe.

Carrière

Insertion difficile

L’insertion professionnelle des jeunes diplômés est difficile. S’ils veulent s’en sortir, ils doivent envoyer des candidatures spontanées et ne pas se contenter de répondre aux petites annonces.

Les jeunes cliniciens doivent souvent multiplier les stages et les vacations, voire cumuler plusieurs temps partiels, avant de décrocher un emploi stable. Quant aux postes de psychologues du travail, ils sont plutôt rares.

Des perspectives

Si ce secteur offre actuellement peu de débouchés, il devrait, dans les années à venir, connaître une embellie liée à une forte demande sociale et à une vague de départs à la retraite.

Des créations d’emplois sont à prévoir du côté des maisons de retraite, des municipalités, des associations de lutte contre la drogue ou la délinquance, ou encore des services d’aide à domicile…

Peu de postes aux concours

Quelques concours sont organisés : psychologue de la fonction publique hospitalière, psychologue de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse), psychologue de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), psychologue du département de Paris, psychologue territorial. Attention : ces concours offrent un faible nombre de postes.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 179 000 Cfp (1500 euros) à 221 000 Cfp (1850 euros) brut par mois en équivalent temps plein.

1615 euros brut par mois selon la grille de salaire de la fonction publique hospitalière, territoriale et d’État (source : Syndicat national des psychologues).

Accès au métier

Le titre de psychologue est accordé aux titulaires d’un master (bac + 5) en psychologie, d’un diplôme d’État de psychologue scolaire ou d’un diplôme d’État de conseiller d’orientation-psychologue (COP). Il est également décerné aux étudiants qui sortent de l’EPP (École de psychologues praticiens, à Paris et à Lyon). Le diplôme de psychologue du travail est, quant à lui, délivré par le Cnam (Centre national des arts et métiers).

Les études commencent par une licence de psychologie, suivie d’un master accompagné d’un stage professionnel, indispensable pour obtenir le titre de psychologue.

  • Niveau bac + 5

  • Master mentions : psychologie ; psychologie : psychopathologie clinique, psychopathologie et psychologie de la santé ; psychologie : psychopathologie clinique psychanalytique ; psychologie de l’éducation et de la formation ; psychologie sociale, du travail et des organisations 
  • Diplôme de l’École de psychologues praticiens (EPP)

En savoir plus

Témoignage

Isabelle, psychologue territoriale
Aider le personnel des crèches

"Je travaille dans les 18 crèches d'une commune des Hauts-de-Seine. Une partie importante de mon travail consiste à accompagner les professionnels (auxiliaires de puériculture et éducatrices de jeunes enfants). Lors de groupes de parole, je les amène à s'exprimer, à échanger sur leurs pratiques, à mieux comprendre ce qui se cache derrière le comportement des enfants et à adapter leurs pratiques en fonction des besoins de chacun. J'essaie aussi de prendre du temps pour observer les enfants : je suis attentive à leur manière d'établir une relation avec les autres, au bon déroulement de leur développement moteur et affectif..."