Réceptionniste

Niveau d'accès :
Statut(s) :
saisonnier, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :
/
Vidéo

De l’accueil des clients à la gestion des réservations, en passant par la comptabilité et la coordination des équipes, le réceptionniste d’hôtel jongle avec les responsabilités, tout en gardant le sourire.

Fidèle au poste derrière le comptoir de réception, il accueille, informe et guide les clients de l’hôtel. Un problème dans une chambre ? Une hésitation pour choisir un restaurant ? Hôte serviable et souriant, le réceptionniste met tout en oeuvre pour le bien-être de ses clients. Il est aussi, et surtout, l’artisan efficace du bon fonctionnement de l’établissement. Des réservations aux facturations, en passant par la gestion des chambres et la coordination des services, tout passe par lui.

Le métier

Nature du travail

Accueillir et informer

Derrière son comptoir, le réceptionniste enregistre l’arrivée du client, l’informe sur les services proposés par l’hôtel et lui remet les clés de sa chambre, l’accompagnant si besoin jusqu’à sa porte. Mais sa fonction ne s’arrête pas là. Dans de nombreux établissements, il assure la fonction de concierge. Il renseigne alors les touristes sur les activités culturelles, gastronomiques, etc., proposées par la ville ou la région. Il peut aussi se charger de certaines réservations (taxi, restaurant, théâtre…).

Planifier les réservations

Le réceptionniste planifie les réservations arrivées par mail, fax ou téléphone, préparant les factures tout en encaissant le paiement d’un client. Il peut également gérer en temps réel la disponibilité des chambres sur un logiciel de réservation, en jouant sur les tarifs en fonction de l’affluence. Soucieux d’optimiser le taux d’occupation de l’hôtel, il établit des statistiques sur son logiciel. S’il travaille de nuit, il lui faut encore clôturer les comptes de la journée et passer le relais à l’équipe de jour.

Compétences requises

Discret et prévenant

De la qualité de son accueil dépend l’image de marque de l’hôtel. Diplomate, réactif et efficace, le réceptionniste doit faire preuve d’amabilité, de courtoisie et de tact, même face à des clients difficiles. Il dispose également d’une excellente présentation, d’aisance relationnelle, du sens du service, et sait se montrer prévenant et discret.

Commercial et polyglotte

Si posséder des diplômes n’est pas primordial, la fibre commerciale, un esprit méthodique et la maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères (l’anglais est pratiquement toujours exigé) se révèlent indispensables. La connaissance de l’outil informatique est également requise. Enfin, une bonne condition physique est essentielle pour tenir le rythme, ce travail pouvant vite se révéler très fatigant !

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Différents lieux d’exercice

De l’hôtel économique au 4 étoiles, en passant par les résidences de vacances, le réceptionniste exerce dans des établissements de style et d’importance très variés. Le travail est organisé par roulement des équipes, présentes généralement de 7 h à 15 h ou de 15 h à 20 h. Quant au réceptionniste de nuit (night auditor), il travaille de 20 h à 7 h, trois ou quatre fois par semaine.

Plusieurs activités en même temps

Le réceptionniste alterne « coups de feu » (activité intense) et périodes calmes, durant lesquelles il assure des tâches administratives. Le matin, il gère simultanément les départs et les arrivées, encaisse les notes des partants et veille à l’installation des nouveaux arrivants, en fonction des horaires des trains, avions ou autocars.

Des fonctions diverses

Dans un établissement de plus de 400 chambres, il travaille en équipe et dépend du chef de réception. Ailleurs, il est placé sous l’autorité du directeur de l’hôtel et exerce des fonctions très diversifiées. Dans les hôtels où le poste n’existe pas, il peut aussi faire office de concierge.

Carrière

Une évolution rapide

Les offres d’emploi de réceptionniste affluent. Autant dire que les jeunes diplômés restent rarement au chômage. Au bout de 2 ou 3 ans en poste, ils peuvent devenir premier réceptionniste ou chef de réception.

Des fonctions d’encadrement

Après quelques années d’expérience, ils ont accès à des postes de cadre ou d’attaché commercial. Les fonctions de directeur d’hébergement ou même de directeur d’établissement sont également possibles, à condition d’avoir acquis une solide formation en gestion et en management.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

A partir du Smic

Accès au métier

Selon la taille de l’établissement et les responsabilités exercées, la formation des réceptionnistes varie. Il est cependant préférable d’avoir au moins le niveau bac. Des formations complémentaires d’initiative locale (FCIL) de réceptionniste (préparées à temps plein ou en alternance) sont mises en place dans certains départements.

  • Niveau bac

  • Bac techno sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration
  • Niveau bac + 1

  • MC accueil-réception
  • Niveau bac + 2

  • BTS responsable d’hébergement
  • BTS hôtellerie-restauration option mercatique et gestion hôtelière

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'au BAC

niveau 4 (bac ou équivalent)

Après le BAC

niveau 3 (bac + 2)

Formations dans le reste de la France

Jusqu'au BAC

niveau 4 (bac ou équivalent)

Après le BAC

niveau 3 (bac + 2)

En savoir plus

Témoignage

Krizan, chef de réception à l'hôtel Wilson, à Asnières (92)
Toujours en alerte

"J'aime avoir mille choses à faire en même temps. Parfois, tout est calme et, en l'espace d'une seconde, le téléphone commence à sonner, plusieurs réservations arrivent par fax, des clients veulent partir, d'autres arrivent... Pour tout gérer en même temps, il faut avoir une organisation de travail rigoureuse. L'hôtel a beau être magnifique et les chambres très belles, si le personnel est désagréable, le visiteur ne reviendra pas ! De plus, nous avons des habitués avec lesquels se nouent des liens privilégiés. Nous accueillons aussi beaucoup d'étrangers : Anglo-Saxons, Australiens, Espagnols, Italiens... Cela me permet de pratiquer les langues. Dans un hôtel 2 étoiles comme le nôtre, la fonction est donc polyvalente, ce qui rend le travail plus intéressant."