Responsable des ressources humaines

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Le responsable des ressources humaines est chargé de diriger la stratégie de gestion du personnel et du développement des effectifs au sein d’une entreprise. Ce poste de management est confié à des professionnels très qualifiés.

Le responsable RH (ressources humaines) dirige le développement et la gestion administrative des ressources humaines au sein d’une entreprise privée ou d’un établissement public. Organisation du travail, gestion des compétences, suivi du budget, relations avec les partenaires sociaux… autant de dossiers qu’il pilote avec l’appui de son équipe. Un bagage très large s’impose (en finance, économie, droit du travail…), ainsi que la maîtrise de l’outil informatique et l’expérience professionnelle.

Le métier

Nature du travail

Un stratège

Assurer la gestion des RH (ressources humaines), c’est superviser une équipe qui s’occupe à la fois de la gestion de la paye, des congés, de l’organisation des formations pour les salariés et du recrutement. Toutes ces activités sont gérées en accord avec la direction de l’entreprise. Selon la taille de la société, le responsable RH est en charge d’un ou plusieurs domaines liés à la gestion du personnel.

Sur tous les fronts

Le responsable RH veille au respect des obligations légales par son entreprise, en appliquant la réglementation relative au droit du travail, et cherche à améliorer les conditions et l’organisation du travail au sein de l’entreprise. Pour ce faire, il conçoit et organise des actions de communication interne, et entretient des relations avec les partenaires sociaux (délégués du personnel, comité d’entreprise).

Développer les compétences

Dans un contexte de compétition accrue entre entreprises, il doit veiller à la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences). Il encourage aussi la diversité dans le recrutement, ainsi que le développement des compétences des salariés par l’évaluation, la formation et l’évolution de carrière. Il accompagne tous les grands projets conduits en ce sens par son équipe, en apportant des outils méthodologiques.

Compétences requises

À l’écoute

Intermédiaire entre la direction et les collaborateurs, le responsable RH doit être attentif aux salariés tout en tenant compte des impératifs économiques. Il doit donc faire preuve de capacités d’écoute, mais aussi de force de conviction, notamment lors des réunions avec ses collaborateurs ou avec les partenaires sociaux. Une aptitude à la communication écrite et orale, de même qu’un sens de la négociation sont indispensables.

Une grande discrétion

Quand un plan de licenciement se met en place, au responsable RH d’avoir le doigté nécessaire pour gérer les relations avec les partenaires sociaux et les personnels concernés. Il doit aussi montrer une grande discrétion, indispensable puisqu’il détient des informations privées sur les salariés et/ou des données sensibles sur l’entreprise.

Un savoir étendu

Le responsable RH est un généraliste des ressources humaines, aussi doit-il en connaître tous les aspects : recrutement, droit social, paie… Une bonne culture économique et financière s’impose également, ainsi que des compétences en psychologie du travail. Enfin, la maîtrise des outils informatiques devient nécessaire à ce poste qui exige par ailleurs un niveau d’anglais courant dans les entreprises de stature internationale.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Seul ou entouré d’une équipe

Dans les grandes entreprises, le responsable RH n’opère jamais seul. Toutes les décisions sont prises en concertation avec la direction au siège et avec des chefs de service. Il est lui-même entouré d’une équipe – assistant RH, responsable de formation, chargé de recrutement, juriste social… – qui l’aide à décliner la stratégie décidée en haut lieu. À l’inverse, il peut être le seul représentant en ressources humaines dans l’entreprise, comme c’est parfois le cas dans une PME (petite ou moyenne entreprise).

Parfois au coeur des conflits

Sa position centrale au sein de l’entreprise le conduit à organiser le dialogue social. En cas de conflit opposant la direction au personnel, sa tâche devient délicate. En relation constante avec les salariés, il ne peut se contenter d’être derrière son bureau.

Divers statuts

Le responsable RH travaille essentiellement comme salarié du privé au sein de grandes et moyennes entreprises, dans tous les secteurs d’activité, mais surtout dans les sociétés de services et les industries. Il peut aussi être employé dans certains établissements publics : il est alors fonctionnaire. Il peut enfin exercer en libéral, en devenant consultant indépendant.

Carrière

Un professionnel recherché

D’un côté, les plans sociaux se multiplient ; de l’autre, les entreprises misent gros sur la gestion prévisionnelle des compétences. Autant de facteurs contribuant à revaloriser le domaine des ressources humaines après le déclin des années 90. Dans les entreprises, les professionnels RH représentent environ 2 % des effectifs, soit une population de 40 000 personnes environ.

Expérience exigée

Dans les équipes de ressources humaines, il n’y a qu’un seul responsable, d’où des effectifs peu nombreux pour la profession. On accède rarement à ce poste sans expérience préalable. En général, les jeunes diplômés débutent en tant qu’assistants ou chargés de recrutement. Certains sont d’ailleurs d’anciens chefs de service opérationnels. Dans les PME qui s’ouvrent aux ressources humaines, les responsables RH sont souvent des professionnels issus du terrain.

Évolution vers le coaching

Avec l’expérience, certains responsables des ressources humaines choisissent de travailler au sein d’un cabinet spécialisé en tant que consultants RH, voire comme coachs personnels auprès de cadres dirigeants.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

1830 à environ 346 000 Cfp (2900 euros) brut par mois.

Source : Apec (Association pour l’emploi des cadres), 2014.

Accès au métier

À la croisée des formations

De nombreuses filières mènent au métier de responsable RH touchant à la fois au droit social, à la gestion et à l’économie, à la psychologie… De plus en plus, on exige un diplôme de niveau bac + 5, indispensable à un poste aussi stratégique. Mais le diplôme suffit rarement. Rappelons qu’une expérience à un poste d’assistant ou de chargé de recrutement est en général exigée.

  • De nombreux masters en ressources humaines sont accessibles après une licence en droit ou en psychologie, ou encore après un IEP (sciences politiques). Citons par exemple le master du CIFFOP de Paris 2 ou celui de Lille 1. Mais attention : ces diplômes, très sélectifs, recherchent des candidats motivés, capables de mener une amorce de réflexion sur des problèmes de ressources humaines. Le fait d’avoir auparavant effectué un stage en entreprise est incontournable, encore faut-il y avoir abordé certains aspects de la fonction.
  • Les écoles de commerce, elles aussi, préparent à la fonction d’assistant. Certaines comme Audencia à Nantes proposent des spécialisations en ressources humaines en 3e année. Un profil recherché, surtout si la formation commerciale fait suite à une licence en droit.

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus

Témoignage

Brigitte, responsable des ressources humaines
Un emploi du temps chargé

"Je suis responsable des RH sur un site industriel de 130 personnes. Avant mon recrutement, la fonction était prise en charge par le chef d'entreprise lui-même. Ma mission est très polyvalente puisque je m'occupe à la fois des aspects administratifs, du recrutement et de la formation des personnels. J'ai un emploi du temps très chargé. Je commence mes journées à 8 heures et il n'est pas rare que je quitte l'entreprise à 20 heures. Ce n'est pas toujours facile à concilier avec une vie familiale. "