Technicien / technicienne de fabrication de mobilier et de menuiserie

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ / / /

Au coeur de la chaîne de fabrication, ce technicien participe à la conception et à la production de meubles, de fenêtres, d’escaliers… en conjuguant sens de l’esthétique et compétence technique.

Dans les entreprises de mobilier et d’ameublement, le technicien de fabrication définit les méthodes de conception de divers ouvrages en bois, fixe les moyens de production à mettre en oeuvre, suit la fabrication… Devant son ordinateur en bureau d’études ou face aux machines dans l’atelier, il fait jouer tantôt sa créativité, tantôt ses compétences techniques et ses qualités relationnelles. Attention, les débouchés sont limités.

Le métier

Nature du travail

Différentes missions

Définir des méthodes pour concevoir et fabriquer différents ouvrages en bois, participer au lancement et au suivi de la fabrication : tels sont les objectifs du technicien de fabrication exerçant dans les entreprises de menuiserie et d’ameublement. Des missions qui diffèrent selon qu’il exerce en bureau d’études ou en atelier.

Concevoir les produits

Au sein d’un bureau d’études, il contribue à la conception et au design des produits. Il réalise des plans à partir de modèles existants, en fournissant toutes les indications nécessaires à la fabrication d’un meuble, d’une porte, d’une fenêtre… Cela concerne les études avec plan grandeur nature, le prototype, les méthodes, le contrôle qualité, la gestion des stocks…

Organiser la production

En atelier, il est responsable d’une cellule de production dont il organise et contrôle le travail sur machines automatisées. En fonction des plans remis par le bureau d’études, il dresse la liste des opérations techniques à réaliser, définit les paramètres d’usinage (vitesse de coupe du bois notamment) et les traduit en langage machine à l’aide des commandes numériques. Puis il vérifie le bon déroulement de la production.

Compétences requises

Un bon coup de crayon

Polyvalence oblige, le technicien de fabrication maîtrise le dessin industriel et sait tracer des plans. Doté d’un sens esthétique et créatif, il peut intervenir dans le design d’un meuble, par exemple.

L’esprit d’analyse

Il doit aussi posséder un esprit d’analyse et de synthèse afin de résoudre les problèmes qui surviennent à l’atelier en cours de production. Réactif, il anticipe les dysfonctionnements éventuels des machines et s’adapte aux nouvelles techniques de fabrication.

Un animateur d’équipe à l’écoute

Organisé et responsable, le technicien dispose des qualités nécessaires pour animer une équipe, écouter chaque ouvrier et défendre ses idées auprès de ses interlocuteurs.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Atelier ou bureau d’études

Le technicien exerce ses fonctions en atelier de fabrication, bureau d’études ou bureau des méthodes, au sein d’une entreprise industrielle de transformation du bois (ameublement, menuiserie industrielle, parquets…).

Seul ou en équipe

Dans un atelier, le technicien anime une équipe d’opérateurs de production. En bureau d’études, il est plus sédentaire, concentré sur ses plans, face à la planche à dessin et à l’ordinateur.

En contact avec ses partenaires

En interne comme en externe, le technicien est en relation avec différents interlocuteurs (collègues, clients, fournisseurs, designers). Il rend compte de son activité au responsable de l’atelier ou du bureau d’études.

Carrière

Élargir ses horizons

Les entreprises de fabrication de meubles ou de menuiserie offrent peu de débouchés. Aussi est-il conseillé d’étendre ses recherches d’emploi à l’agencement, autre branche du secteur de la transformation du bois. Cette activité est aujourd’hui en plein essor, que ce soit chez les fabricants de cuisines intégrées ou dans l’industrie nautique.

Promotion possible

Quelques années de pratique du métier permettent d’accéder à des fonctions d’encadrement en tant que responsable de bureau d’études ou chef d’atelier. Ce dernier supervise le travail de l’opérateur de fabrication et du conducteur de ligne.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

A partir du Smic et jusqu’à environ 239 000 Cfp (2000 euros) brut par mois.

Accès au métier

Si plusieurs diplômes préparent à ce métier, il faut savoir qu’un niveau d’études plus élevé conduit à des postes avec davantage de responsabilités.

  • Niveau bac

  • Bac techno STI2D (développement durable)
  • Bacs pro technicien de fabrication bois et matériaux associés ; menuiserie aluminium-verre ; technicien menuisier-agenceur
  • Niveau bac + 2

  • BTS développement et réalisation bois
  • Niveau bac + 3

  • Licences pro sciences, technologies, santé bois et ameublement, spécialité ameublement ; sciences, technologies, santé production industrielle, spécialité qualité et processus industriels dans les industries du bois ; sciences, technologies, santé mention métiers du bois…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Jusqu'au BAC

niveau 4 (bac ou équivalent)

Après le BAC

niveau 2 (bac + 3 et 4)
niveau 3 (bac + 2)

En savoir plus

Témoignage

Franck, technicien de fabrication
L'amour du bois

"J'aime le bois depuis l'enfance. C'est donc tout naturellement que je me suis tourné vers un bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés. Employé dans une entreprise de fabrication de portes et de fenêtres, je me suis rapidement rendu compte que pour progresser il fallait poursuivre mes études. C'est pourquoi je prépare en alternance un BTS productique bois et ameublement. Cela me permettra de devenir chef d'équipe ou bien membre d'un bureau d'études."