Technicien / technicienne télécoms et réseaux

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :
Vidéo

Son domaine : les liaisons (avec ou sans fil) des équipements téléphoniques et informatiques. Que la transmission soit opérée par câble, fibre optique, satellite ou voie hertzienne. Trois grands axes d’activité pour ce professionnel : l’installation, la maintenance et le conseil.

C’est le spécialiste des équipements téléphoniques et informatiques reliés par câble, satellite, voie hertzienne ou fibre optique. Il installe le matériel, en assure la maintenance, prodigue des conseils aux utilisateurs. Le secteur des télécommunications et des réseaux informatiques (Internet, intranet…) est en plein essor : les perspectives d’embauche sont donc réelles. Les évolutions de carrière, aussi.

Le métier

Nature du travail

Analogique ou numérique

Le réseau téléphonique et le réseau informatique d’une entreprise ont désormais tendance à se confondre. Voix, images et données sont alors traitées par les mêmes équipements. Le technicien doit donc maîtriser toutes les compétences associées à ces deux domaines. Toutefois, selon les cas, on lui demandera de mettre en oeuvre des compétences plutôt en analogique ou plutôt en numérique.

Télécoms et/ou réseaux ?

Technicien télécoms, il supervise les équipements qui mettent en relation les différents postes d’une entreprise et établissent la communication avec l’extérieur. Il installe le matériel en l’adaptant aux besoins des utilisateurs et en assure la maintenance.

Technicien réseaux, il effectue la mise en service et la maintenance du réseau informatique. Il prépare les matériels (serveurs, routeurs, switchs…) et les logiciels (intégration du système d’exploitation, logiciel d’administration). Il intègre ensuite les paramètres qui permettent de configurer l’installation (logiciels d’application…).

Compétences requises

Méthodique et communicant

Toujours à l’affût des nouveautés, le technicien télécoms et réseaux allie logique et rapidité, curiosité et aptitude à la communication. Savoir écouter, expliquer et convaincre est fondamental pour vulgariser ses connaissances auprès des utilisateurs. Son esprit méthodique et son sens de l’analyse l’aident à détecter les pannes, à changer les éléments défectueux et à réparer les équipements.

Parler le Windows… et l’anglais !

Le technicien télécoms et réseaux doit pouvoir lire des documents en anglais. Il lui faut maîtriser les techniques de transmission ou de commutation (mise en relation des lignes de plusieurs correspondants). C’est un familier des outils et systèmes d’exploitation (Insight, Windows, Unix…), capable de traiter différents langages informatiques. Étant donné la variété des réseaux et les incessantes évolutions technologiques, il a intérêt à savoir s’adapter.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

S’adapter à l’employeur

Employé par un installateur, en général une PME, le technicien met indifféremment en place des réseaux téléphoniques ou informatiques. Salarié dans une entreprise utilisatrice ou une société de services, il est plus centré sur la maintenance et l’amélioration des réseaux informatiques. Dans tous les cas, il faut faire preuve de mobilité et d’autonomie. Les maîtres mots : respect des délais et vigilance sur les questions de sécurité (antivirus, sauvegarde…).

Sur le terrain ou depuis le bureau

L’installation du matériel et des logiciels demande de se déplacer chez le client. La maintenance, elle, se fait de plus en plus à distance (on parle de télémaintenance). Derrière son écran, le technicien interroge le système télécoms du client, repère les anomalies et apporte des correctifs. Des permanences doivent parfois être assurées la nuit et le week-end.

Carrière

Un secteur en plein essor

L’explosion fulgurante des réseaux, ces dernières années, a créé des besoins en main-d’oeuvre qualifiée. Les stages, indispensables, font rapidement décoller les carrières. Le secteur évolue très vite et la demande en produits nouveaux est forte. Télévision sur Internet, photo numérique sur l’ordinateur portable, VoIP, développement de la téléphonie mobile… L’alliance des télécoms et de l’informatique a donné naissance à une multitude de produits. Sans oublier le développement du haut débit et des réseaux d’entreprise (l’intranet).

Des perspectives encourageantes

Si la concurrence entre les entreprises est sévère, les perspectives d’embauche sont réelles dans le secteur privé et public. Les principaux débouchés sont offerts par les installateurs en télécoms et réseaux. On peut aussi aller voir du côté des sociétés spécialisées en maintenance informatique ou en assistance téléphonique (hotline ). Des débouchés existent aussi dans l’armée.

Évolution de carrière

Après plusieurs stages de formation continue, le technicien peut devenir responsable d’activités, ou chef de section. Cette promotion se fait, le plus souvent, à l’occasion d’un changement d’entreprise ou de service.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 179 000 Cfp (1500 euros) à 209 000 Cfp (1750 euros) brut par mois.

Accès au métier

Trois niveaux, en fonction du poste visé et des responsabilités à assumer : bac, bac + 2 et bac + 3.

  • Niveau bac

  • Bac pro systèmes électroniques numériques (spécialité télécommunications et réseaux)
  • Niveau bac + 2

  • BTS systèmes numériques option A informatique et réseaux ou option B électronique et communications
  • DUT génie électrique et informatique industrielle ; réseaux et télécommunications
  • DEUST maintenance et installation de réseaux
  • Niveau bac + 3

  • Licences professionnelles mention domotique ou métiers de l’électronique : communication, systèmes embarqués ou métiers des réseaux informatiques et télécommunications ou systèmes automatisés, réseaux et informatique industrielle

En savoir plus

Témoignage

Yann, technicien télécoms à Gap (05)
Cerner les besoins du client

"Aujourd'hui, on se sert du même réseau informatique pour connecter des ordinateurs et des téléphones. La double casquette télécoms et réseaux est donc un atout non négligeable. Ce qui est intéressant dans mon métier, c'est qu'on s'occupe du client de bout en bout : on se rend à son domicile pour relier son réseau informatique à nos équipements, puis on surveille son installation depuis notre local France Télécom. On fait donc aussi bien du câblage que de la configuration. Cela nécessite d'être à l'écoute du client pour cerner correctement ses besoins."

"Nous travaillons également avec les responsables des systèmes d'information pour réaliser la mise en place de l'architecture, en assurer la maintenance ou intervenir en après-vente. On doit avoir le sens de l'analyse pour localiser un dysfonctionnement. Il faut également mettre constamment à jour ses connaissances, car les technologies et les normes évoluent très vite."