Bac pro Productique mécanique option décolletage

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Baccalauréat professionnel
Nature du dipôme:
Diplôme national ou diplôme d'Etat

Le titulaire du baccalauréat professionnel Productique mécanique option Décolletage est un technicien d’atelier chargé de la production de pièces décolletées, c’est à dire usinées sur des machines automatiques ou semi-automatiques, à partir de barres, couronnes ou ébauches afin de fabriquer des vis, des pivots d’horlogerie, ou des pièces de haute précision. Le travail s’effectue sur tour monobroche ou multibroches.

Objectif

Le titulaire de ce diplôme est un technicien d’atelier qui assure la préparation, la conduite et la gestion de moyens de production : machines de fabrication, matériels de contrôle…

Le décolletage est un procédé d’usinage de précision de fabrication de pièces mécaniques sur des machines-outils de hautes technologies notamment des tours pour fabriquer des vis, des pivots d’horlogerie ou des pièces de haute précision.

Le bac pro productique mécanique permet d’exercer diverses activités, allant de la préparation de la fabrication au suivi de la production et de la maintenance.

Dans une petite entreprise, le diplômé dispose d’une large autonomie et exécute l’ensemble des opérations qui permettent de réaliser une pièce (depuis la lecture du plan jusqu’au contrôle final). Dans une entreprise plus importante, une partie de la préparation de l’usinage est souvent prise en charge par le service industrialisation (programmation des machines, réglage des outils…).

Les élèves de ce bac pro se présentent obligatoirement aux épreuves du BEP Production mécanique (facultatif pour les apprentis).

Programme

Enseignements professionnels

  • Construction : analyse de produits (démarche productique, optimisation des données ; analyse des données de définition de produit).
  • Systèmes et techniques de fabrication et de transfert : systèmes de fabrication, techniques de fabrication avec ou sans enlèvement de matière, systèmes et procédés de transfert de barres et de pièces.
  • Agencement et gestion des outillages : outillages, de coupe, porte-pièces, cames.
  • Coupe de matériaux : problématique, outillage, géométrie, cinématique et dynamique de l’action, optimisation.
  • Circulation des produits et des informations.
  • Ergonomie et sécurité.
  • Mécanique : modélisation des liaisons et des actions mécaniques, cinématique, statique, résistance des matériaux.
  • Communication et dialogue : évolution et organisation, langages de description structurée ou de programmation.
  • Qualité et contrôle : définition et organisation, mesure de la qualité en production, suivi, ajustement, optimisation.
  • Organisation des systèmes : systèmes technologiques ; organisation des systèmes de production automatisés ; architecture des moyens de production automatisés.
  • Préparation de la production : organisation de la production, hiérarchie ; organisation des processus et des procédures ; optimisation.
  • Gestion de la production : approche globale ; ordonnancement de la production ; suivi et ajustement ; optimisation ; maintenance des moyens de production.

Sous statut scolaire, l’élève est en stage pendant 22 semaines réparties sur les 3 années du bac pro. Lors de la période de formation en milieu professionnel, le candidat apréhende la réalité de la gestion : ordonnancement, approvisionnement, suivi et ajustement de la production, rationalisation et optimisation d’un système de production. Dans le compte renu de ses activités, il développe les aspects technique et de gestion. Il analyse les résultats obtenus à la suite de propositions de modifications, de processus d’organisation de poste de travail, de réglages de machines, de modidficatiions d’outillages, de maintenance.

Admission

Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Poursuite

Le bac pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en BTS ou en MC.

Debouchés

Les objectifs :

Ce bac pro forme des décolleteurs ou des régleurs, c’est-à-dire des techniciens d’atelier ayant la maîtrise globale de la gestion et de la conduite d’un ensemble de moyens de production de pièces de décolletage. L’élève acquiert les savoir-faire nécessaires pour fabriquer des pièces métalliques tournées à partir de barres de métal et pouvant comporter des perçages, des filetages et des taraudages.

Il apprend les processus opératoires selon les composants du système de production (fabrication, contrôle, manutention et gestion). Des compétences en informatique sont développées puisque l’aide de logiciels spécialisés s’est généralisée avec l’utilisation de machines complexes. Il est également entraîné aux différentes manipulations pour prérégler et gérer les outils. De solides enseignements lui permettent de comprendre le réglage de chaque composant du système de production avant l’exécution puis le contrôle du résultat produit. Il acquiert d’autres compétences pour la conduite, le suivi, l’optimisation et le traitement des problèmes sur l’ensemble du système de production. Il s’initie aux méthodes à appliquer pour effectuer la maintenance de premier niveau ou élaborer des procédures de diagnostic.

Les débouchés :

Les bacheliers décolleteurs trouvent un emploi dans les entreprises de décolletage fournissant des composants de produits finis pour la robinetterie, la serrurerie, le matériel médical ou l’optique.

Établissements

En Nouvelle-Caledonie

Pas d'offres de formations disponibles

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: