DUT Carrières juridiques

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Diplôme universitaire de technologie
Nature du dipôme:
Diplôme national ou diplôme d'Etat

L’assistant juridique peut exercer des fonctions juridiques, administratives, comptables et financières auprès d’avocats, notaires ou huissiers de justice. Dans l’entreprise il assiste la direction ou les ressources humaines dans les dossiers financiers, budgétaires et comptables. Auprès des banques et des assurances il s’occupe des portefeuilles clientèles, de la gestion des indemnisations. Par voie de concours il peut occuper un poste de greffier, contrôleur des douanes, rédacteur territorial…

Objectif

Ce DUT pluridisciplinaire à dominante juridique forme des techniciens supérieurs dans différents domaines : secrétariat juridique auprès d’avocats ou au sein de collectivités territoriales ; service juridique, ressources humaines ou relations internes dans les entreprises ; gestion de dossiers contentieux, dossiers de prêts, conseil à la clientèle dans les banques et organismes de crédit ; gestion de contrats jusqu’au règlement d’indemnités dans les assurances. Le diplômé Carrières juridiques peut accéder à des postes de catégorie B dans la fonction publique d’État (police, justice, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, finances ) ou la fonction publique territoriale. La formation est axée sur le droit civil, droit du travail, droit commercial, droit pénal, droit des affaires, droit et gestion de l’entreprise, droit administratif, droit social, gestion comptable et fiscalité En 2e année, l’étudiant choisit un module complémentaire entre administration publique, banque-assurance ou juriste d’entreprise. À noter : les poursuites d’études sont nombreuses après ce diplôme en licences professionnelles, licences générales ou diplôme de comptabilité et gestion (DCG)

.

Programme

La formation de 1620 h comporte des enseignements répartis sur 4 semestres.

Aux semestres 1 et 2 (819 h), les enseignements portent principalement sur les fondamentaux du droit (droit civil, droit processuel, droit constitutionnel, droit du travail, droit des contrats, droit commercial), la comptabilité et la finance d’entreprise (90 h), les langues (LV1 40 h et LV2 40 h), l’expression et la communication, les technologies de l’information et de la communication, les techniques d’expression juridique, l’environnement et le fonctionnement de l’entreprise.

Aux semestres 3 et 4 (801 h), les enseignements portent principalement sur le droit (210 h), l’analyse financière et la comptabilité de gestion (83 h), les langues étrangères (80 h), la fiscalité de l’entreprise, les techniques spécialisées de rédaction, les procédures collectives, les contrats. C’est au cours de ces deux derniers semestres que sont proposés les modules complémentaires (25 % des enseignements ) appliqués à l’un des trois secteurs professionnels suivants : administration publique, banque-assurance ou juriste d’entreprise.

Ces enseignements sont complétés par :

  • un projet tutoré de 300 h réparti sur les quatre semestres ayant pour objectif de développer les aptitudes professionnelles du futur diplômé en le mettant en situation réelle d’activité à travers la conduite d’un projet en équipe.
  • un projet personnel et professionnel (PPP) prévu sur les semestres 1-2-3 permettant à l’étudiant de réfléchir aux métiers du secteur, à son projet professionnel et aux choix des modules complémentaires.
  • un stage de 10 semaines minimum au semestre 4 permettant de réaliser une mission conforme aux compétences techniques, technologiques et relationnelles attendues du diplômé. Il débouche sur un rapport écrit et une soutenance orale.

Admission

Le DUT CJ est accessible à tout titulaire d’un baccalauréat (le plus souvent bac général ou bac techno STMG) sur dossier, entretien, voire tests. En année spéciale (la durée de la formation est de un an), il faut avoir validé 60 crédits européens ou suivi un enseignement supérieur de 2 ans et passer devant un jury d’admission.

Poursuite

Si le DUT prépare directement à l’insertion professionnelle, 95% des diplômés de ce DUT poursuivent des études selon la dernière enquête insertion professionnelle des diplômés de l’université du ministère de l’education nationale et de l’enseignement supérieur de novembre 2014.

Après un DUT carrières juridiques, les diplômés peuvent poursuivre en licence professionnelle (mentions : activités juridiques ; métiers du notariat ; métiers de la GRH ; assurance, banque, finance ; métiers de l’immobilier), en licence générale (mentions : droit ; administration publique ; gestion ; économie et gestion ; administration économique et social).

Debouchés

Les objectifs :

Le DUT carrières juridiques forme des techniciens du droit capables d’exercer des fonctions juridiques, administratives, comptables et commerciales dans des secteurs variés. L’étudiant acquiert un solide bagage juridique grâce aux enseignements en droit qui représentent plus d’un tiers des heures de formation. Il étudie ainsi la terminologie juridique, les différents types d’actes juridiques, les relations juridiques de travail. Il apprend à analyser un contrat et à en rédiger les clauses. En comptabilité et finance d’entreprise, il étudie les techniques comptables, le traitement des données commerciales, industrielles ou financières d’une structure afin de pouvoir produire des documents de synthèse selon les obligations légales. Il apprend à réaliser les activités ayant trait à la paye, la gestion du personnel et le suivi de la trésorerie. Les connaissances acquises sur le monde de l’entreprise permettront au futur diplômé d’établir des relations de travail avec les différents interlocuteurs de l’entreprise.

Dans le cadre de ce DUT, l’étudiant approfondit ses connaissances à travers trois modules au choix : administration publique, banque-assurance, juriste d’entreprise.

Dans le cadre du module administration publique, il apprend à rédiger des notes administratives et de synthèse. Il s’initie aux mécanismes de la loi de finance et aux contrats relevant de la commande publique. Ce module prépare aux concours administratifs.

Le module banque-assurance permet d’approfondir ses connaissances sur les contrats d’assurances, d’appréhender l’environnement bancaire, les techniques bancaires simples pour être en mesure d’identifier les besoins du client et de proposer des produits financiers adaptés. Ce module donne des connaissances dans la stratégie marketing des services financiers.

Enfin, le module juriste d’entreprise aborde les grands axes de la gestion des ressources humaines. La formation aux techniques de recouvrement amiables et judiciaires donne à l’étudiant les connaissances pour élaborer et gérer un dossier de contentieux.

Les débouchés :

Le titulaire du DUT carrières juridiques peut travailler dans des secteurs variés et exercer un éventail diversifié de métiers. Auprès d’avocats et d’officiers ministériels comme au sein des collectivités territoriales, il assure des fonctions de secrétariat juridique ou peut être impliqué dans la gestion de dossiers spécifiques et de suivi de contentieux en qualité de collaborateur. Dans les entreprises privées, il assiste le directeur juridique ou le directeur des ressources humaines. Dans le secteur bancaire, il peut être chargé de l’accueil et du conseil à la clientèle, instruire des dossiers de contentieux ou de prêts bancaires. Dans le secteur des assurances, il occupe des postes de gestionnaire de contrats ou de gestionnaire d’indemnisations. Dans l’immobilier, il est capable d’accéder à des fonctions de gérance immobilière ou de gestion locative immobilière. Enfin, il peut accéder, par la voie des concours de la fonction publique (catégorie B) à des postes de greffiers, contrôleur des douanes, rédacteur territorial etc…

Établissements

En Nouvelle-Caledonie

Pas d'offres de formations disponibles

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: