Technicien (ne) de maintenance d’engins et de matériels – machinisme agricole

Niveau d'étude :
Domaines :
Type de dipôme:
Formation d'école spécialisée
Nature du dipôme:
Titre professionnel (Ministère chargé de l'Emploi)

La finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les matériels agricoles et leurs équipements pour optimiser la production. Le (la) technicien (ne) de maintenance en machinisme agricole intervient sur l’ensemble des opérations d’entretien programmé, de maintenance préventive et de réparation de faible et haute technicité concernant les matériels agricoles. Il (elle) intervient sur de nombreuses familles de matériels et d’équipements agroalimentaires, pour les cultures « céréalières » par exemple : moissonneuse-batteuse, presses ramasseuses, matériels de préparation du sol, de traitement des cultures, au matériel d’élevage ou de cultures « spécialisées » (viticulture, arboriculture). Les techniques de dépannage et de réparation qu’il (elle) met en oeuvre font appel à des compétences sur des systèmes et des dispositifs combinant plusieurs technologies telles que la mécanique, l’électricité, l’électronique, l’hydraulique, la pneumatique dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués.

Objectif

Le (la) technicien (ne) est polyvalent (e) ou spécialisé (e) sur un type de matériel, un type d’intervention ou une marque de matériel.
En atelier de réparation, il (elle) réceptionne les matériels, établit les diagnostics, contrôle et expertise les matériels et, sous la responsabilité du chef d’atelier, élabore les devis, vérifie la disponibilité des pièces nécessaires, évalue les temps de réalisation, organise et assure le suivi technique des interventions. Pour réaliser les contrôles et les réglages, le (la) technicien (ne) utilise des matériels de diagnostic sophistiqués et adopte des méthodologies appropriées à chaque matériel. La mise en service et les essais des machines requièrent de maîtriser leurs caractéristiques et leurs fonctionnalités sur site de production. Chez le client, le (la) technicien (ne) intervient pour installer, mettre en service ou dépanner des matériels en toute autonomie.
Il (elle) gère la documentation et les données techniques de l’atelier pour l’ensemble des matériels, « référent technique » il (elle) informe et assiste les mécaniciens pour les opérations complexes. Il (elle) organise l’intervention, détermine les actions à réaliser et donne des instructions si le travail s’effectue en équipe sous sa responsabilité.
Les horaires habituellement fixes sont susceptibles d’aménagement car ils sont fortement liés aux contraintes de la saisonnalité des travaux agricoles, tels que la moisson qui entraîne des aménagements liés aux pics d’activités. Certaines interventions présentent alors un caractère d’urgence, il (elle) doit adapter sa méthode de travail en fonction de ces différents paramètres.
Il (elle) possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l’environnement.
Il (elle) travaille la plupart du temps seul et peut être secondé pour les travaux nécessitant le déplacement de pièces lourdes comme les carters de boîte de vitesses ou les embrayages. Les postures vont de la station debout, face à un plan de travail, à des positions contorsionnées indispensables pour atteindre les organes difficilement accessibles. Le port d’EPI peut être imposé. Une bonne dextérité est nécessaire.
Le permis de conduire B est nécessaire pour les déplacements sur site.

Admission

Le (la) technicien (ne) de maintenance d’engins et de matériels option « machinisme agricole » doit être titulaire :

  • soit d’une autorisation de conduite établie par le chef d’entreprise pour le déplacement interne à l’entreprise des matériels agricoles hors production ;
  • soit du CACES (recommandation CNAMTS R 372 m’Catégorie 10) ;
  • d’une attestation d’aptitude à manipuler les fluides frigorigènes en famille 2 catégorie 5 ou de son équivalence ;
  • d’une habilitation norme UTE-C18550 pour intervenir sur les matériels ayant un mode de propulsion ou de traction électrique ;
  • du permis de conduire B dans le cadre de déplacements pour interventions avec VL ou VUL.

Debouchés

 Le (la) technicien (ne) de maintenance d’engins et de matériels option « machinisme agricole » exerce dans les entreprises de service et de maintenance des machines agricoles, les artisans ruraux ; les réseaux des constructeurs, concessions, agences ; les entreprises de location des matériels. Les coopératives de travaux agricoles (CUMA)…
 

Le type d’emploi accessible est le suivant :

  • Technicien en machinisme agricole.

Établissements

En Nouvelle-Caledonie

Pas d'offres de formations disponibles

Sur le reste de la France

Sélectionnez une région: