Auditeur / auditrice qualité

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Pour chaque site demandant une certification, l’auditeur qualité réalise des audits d’évaluation et d’habilitation dans les domaines de l’hygiène, de la qualité, de la sécurité et de l’environnement. Il rédige un rapport qui sera soumis au comité certificateur.

Pour chaque site demandant une certification, l’auditeur qualité réalise des audits d’évaluation et d’habilitation dans les domaines de l’hygiène, de la qualité, de la sécurité et de l’environnement. Il établit un rapport qui sera soumis au comité certificateur. En cas de non-conformité, il rédige les rapports d’audit de contrôle qui accompagnent la mise aux normes du site. Il pointe les dysfonctionnements dans le but d’améliorer la qualité des produits et des process.

Le métier

Nature du travail

Respect des normes

L’auditeur qualité vérifie que les moyens employés répondent bien aux normes de qualité en vigueur. Il peut réaliser des audits internes à l’entreprise ou externes lorsqu’il exerce en cabinet. Un audit qualité peut porter sur un produit ou un processus de fabrication mais, généralement, il concerne un système de management de qualité, services compris (formation des intervenants).

Mener l’enquête

Travaillant à partir de documents de référence, il se rend sur les différents sites de l’entreprise pour interroger les personnels et les managers à propos de l’organisation de la production, des méthodes de travail, du respect des différentes étapes de fabrication… Après analyse des données, il met en évidence les anomalies et les points forts, à partir desquels il établit une grille d’audit constituée de questions destinées à évaluer la conformité. Il consigne ses résultats dans un rapport et propose un plan d’action en cas de dysfonctionnements.

Un travail de pédagogie

L’auditeur qualité doit agir avec tact et discrétion, et expliquer le but de son intervention (trouver des solutions, améliorer la qualité, réduire les risques…). Il lui faut aussi chercher les informations sur le terrain, parfois loin de chez lui, voire à l’étranger.

Compétences requises

Rigueur et méthode

Pour vérifier la conformité aux normes de qualité, l’auditeur maîtrise les concepts et les outils qualité ainsi que les normes internationales relatives à son secteur. C’est aussi un spécialiste des techniques d’audit.

Devoir de réserve

De par son activité, ce professionnel est amené à prendre connaissance d’informations sensibles, voire confidentielles, concernant une entreprise. Il doit donc faire preuve d’honnêteté et de discrétion.

Rester neutre

Autonome dans son travail, à l’écoute des autres, il possède un bon esprit d’analyse et de synthèse. Pour réaliser un audit dans de bonnes conditions, tact et neutralité doivent aussi faire partie de ses qualités.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Du bureau à l’usine

L’auditeur qualité exerce dans différents secteurs (agricole, agroalimentaire, chimique, pharmaceutique, cosmétique, peintures…), tous contraints par la réglementation. Quand il n’est pas dans son bureau, il se rend sur les lieux de production (usines, ateliers, laboratoires…) pour observer et analyser le fonctionnement de l’entreprise, identifier les problèmes, en déterminer les causes et proposer des solutions.

Contact et flexibilité

Il travaille en relation constante avec les professionnels des différents services de l’entreprise (opérateurs, techniciens ou ingénieurs, managers…). Il effectue de nombreux déplacements, notamment pour se rendre sur les sites de production. Ses horaires peuvent être très flexibles.

Carrière

Un large horizon

En dehors des entreprises industrielles, l’auditeur qualité peut exercer dans des laboratoires d’analyses, d’essais ou de contrôle, ou encore dans le secteur pharmaceutique. Il peut également faire partie d’un organisme certificateur (Afnor, bureau Veritas…) ou d’un cabinet de consultants.

Une fonction clé

Dans les grandes entreprises ou les grands laboratoires, l’auditeur qualité est rattaché à un service qualité qui emploie parfois plusieurs auditeurs. Ces derniers sont sollicités par des entreprises qui doivent posséder une certification précise avant de signer des contrats avec des clients (c’est le cas, par exemple, dans le secteur aéronautique).

Expérience obligatoire

Il est nécessaire d’avoir quelques années d’expérience dans l’industrie avant d’accéder à un poste d’auditeur qualité. Ainsi, pour auditer les procédures de fabrication, être passé par un service de maintenance est un plus apprécié.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ 322 000 Cfp (2700 euros) brut par mois.

Accès au métier

Une formation d’ingénieur dans le domaine concerné, complétée par une spécialisation en audit qualité, est nécessaire pour accéder au métier. Même si des licences professionnelles en management de la qualité sont proposées, un niveau de qualification plus élevé garantit l’indépendance de l’audit pour aboutir à une certification officielle.

  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur
  • Master en management de la qualité, qualité et certification, qualité et management des performances, contrôle et assurance qualité, méthodes de validation…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus