Chargé / chargée de recherche en acoustique musicale

Niveau d'accès :
Statut(s) :
fonctionnaire
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :

Le chargé de recherche en acoustique musicale étudie les phénomènes sonores en relation avec la musique. Scientifique de haut niveau, il transforme les sons et les vibrations en équations mathématiques pour comprendre le fonctionnement des instruments de musique, quelle que soit leur origine ou leur époque.

Le chargé de recherche en acoustique musicale étudie les phénomènes sonores en relation avec la musique. Scientifique de haut niveau, il transforme les sons et les vibrations en équations mathématiques pour comprendre le fonctionnement des instruments de musique, quelle que soit leur origine ou leur époque. Il s’attache aussi à observer et à comparer les gestes et l’intensité émise par le musicien par rapport aux vibrations qui sortent de son instrument. Ce spécialiste travaille en institut de recherche.

Le métier

Nature du travail

Développer une méthodologie

Par ses recherches, le spécialiste en acoustique musicale contribue à l’amélioration, à l’extension des possibilités et à l’innovation dans la conception d’instruments de musique ou de salles de concert, par exemple. Il développe avant tout une méthodologie scientifique, notamment sur les phénomènes vibratoires, et des outils qui pourront être utilisés pour étudier des sources sonores autres que musicales.

Établir un modèle

Pour étudier les mécanismes qui permettent aux instruments de produire des sons, le chargé de recherche représente, sous forme d’équations mathématiques, les phénomènes vibratoires produits à l’intérieur d’un instrument lorsqu’il est joué et selon la manière dont il est joué. Cela aboutit à la création d’un modèle physique de production sonore, grâce au calcul des relations qui s’établissent entre l’action du musicien et le son produit. Ce modèle doit ensuite être testé afin de vérifier, par exemple, si l’on peut reproduire toute la richesse des sons que peut produire un musicien (débutant ou virtuose) avec un ordinateur paramétré.

Transmettre un savoir

Enfin, comme tout chargé de recherche, ce professionnel doit donner quelques heures d’enseignement en rapport avec son sujet, en formation initiale ou continue dans des organismes de recherche ou des établissements du supérieur.

Compétences requises

Plus scientifique que mélomane

Le chargé de recherche en acoustique musicale est avant tout un scientifique de haut niveau, qui doit posséder de nombreuses connaissances dans différents domaines : équations et modèles mathématiques, mécanique, physique, psychologie expérimentale, sciences cognitives, électronique, traitement du signal… et aussi la pratique d’un instrument.

Pédagogie et ouverture d’esprit

Ouvert d’esprit, le chargé de recherche en acoustique musicale possède de bonnes aptitudes pédagogiques. Il a le sens des relations humaines, sait s’exprimer en public et aime transmettre ses connaissances à des étudiants ou à ses collègues. En tant que chercheur, il doit aussi communiquer le résultat de ses travaux, à l’écrit comme à l’oral. La pratique courante de l’anglais, langue de communication internationale, est alors indispensable.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Un travail d’équipe

Le chargé de recherche en acoustique musicale travaille en équipe souvent pluridisciplinaire et parfois multiculturelle. Intervenant sur un domaine très spécialisé, il peut être amené à voyager pour partager ou approfondir ses connaissances. Il rencontre alors d’autres spécialistes dans des universités, des centres de recherche ou lors de colloques internationaux où il pourra être amené à intervenir.

Des déplacements à prévoir

Il travaille sous la direction d’un directeur de recherche qui aura au préalable approuvé son sujet d’étude. Il doit répartir son temps entre ses recherches et l’enseignement. Ces deux activités ne se font pas toujours au même endroit. Cela demande une certaine flexibilité et de l’organisation.

Carrière

Des fonctionnaires… rares

Les chargés de recherche ont le statut de fonctionnaire. Les postes, en nombre extrêmement limité, se situent au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ou à l’Ircam (Institut de recherche et coordination acoustique/musique). Ces professionnels peuvent également envisager une carrière à l’étranger.

Évolution vers l’encadrement

Avec l’expérience, un chargé de recherche en acoustique musicale peut se voir confier des missions d’encadrement, et évoluer vers la direction d’une unité de recherche.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 263 000 Cfp (2200 euros) à 310 000 Cfp (2600 euros) brut par mois.

Accès au métier

L’accès au métier de chargé de recherche en acoustique musicale se fait après réussite à un concours de la fonction publique d’État, avec un bac + 8 au minimum.

  • Niveau bac + 8

  • Doctorat

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Aucune formation disponible dans les autres régions de France

En savoir plus