Chef de projet web/mobile

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/ / /
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Responsable du développement d’un site Internet ou d’une application mobile, le chef de projet web/mobile est l’interface entre le client et les différents professionnels impliqués dans la réalisation. L’expérience est appréciée pour ce poste.

Au départ de la création d’un site Internet ou d’une application, le chef de projet web/mobile coordonne le travail des différents intervenants, tout en veillant au respect du budget et des délais. En agence, il répond également aux appels d’offres, rédige le cahier des charges et sert d’interface avec le client. C’est un manager aux solides compétences techniques et relationnelles et qui possède une certaine expérience dans le secteur.

Le métier

Nature du travail

Décrocher une mission

Le premier rôle du chef de projet web/mobile est de répondre aux appels d’offres lancés par des clients potentiels, afin de décrocher un contrat pour sa société de services. Il étudie la demande et les besoins exprimés (ou sous-entendus) avec précision avant de rédiger un cahier des charges fonctionnel et technique. S’il travaille chez le client, son travail commence à la réception du cahier des charges réalisé par un tiers. Il l’épluche avec soin pour en comprendre toutes les implications techniques et humaines et prévoir les ressources qu’il devra mobiliser.

Planifier le travail

Une fois le contrat signé, le chef de projet répartit les tâches entre les membres de l’équipe et définit le planning de chacun. Le cas échéant, il fait appel à des sous-traitants ou à des personnes extérieures.

Respecter les engagements

Souvent en réunion, il est le garant des délais et du budget. Son rôle est donc de les faire respecter grâce à un suivi régulier qui lui permet, si besoin est, d’ajuster son plan. Par exemple, en recrutant une personne supplémentaire. Meneur d’hommes, il veille à la motivation de l’équipe et à la bonne circulation des informations entre les différents acteurs. Il effectue une veille constante sur son domaine d’expertise et peut mener plusieurs projets de front.

Compétences requises

Compétences techniques et relationnelles

Le chef de projet web/mobile dialogue avec de nombreux interlocuteurs. Il doit connaître le métier de chacun afin de planifier et diriger leur travail et être intelligible par tous. Pour cela, il doit non seulement posséder des compétences techniques (langages informatiques, manipulation d’images, systèmes d’exploitation, référencement et marketing…) mais aussi être doté de grandes qualités relationnelles pour communiquer de façon optimale.

Un manager hors pair

Réactif, le chef de projet doit aussi avoir un bon esprit pratique pour trouver le plus rapidement possible la solution aux problèmes qui lui sont soumis régulièrement par les membres de son équipe ou le client. Organisé, pragmatique, il doit savoir gérer les priorités et effectuer les bons choix, comme le demande son statut de manager.

Toujours à l’affût

En prise avec un secteur en mouvement perpétuel, le chef de projet web/mobile se doit d’exercer une veille permanente sur son secteur afin de se tenir informé des nouveautés ou de ce que fait la concurrence, mais aussi pour anticiper les évolutions. Il doit donc être curieux et ouvert.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Souvent en réunion

Le chef de projet web/mobile passe beaucoup de temps en réunion, que ce soit avec le client (depuis la  » prise de brief  » initiale jusqu’aux deniers ajustements, en passant par les points d’étape), les fournisseurs, s’il travaille chez le client, ou ses équipes (réunion de lancement du projet ou  » kick-off meeting « , points quotidiens du matin, debriefing, etc.). Sa porte doit être toujours ouverte pour gérer les problèmes en temps réel.

Au carrefour des différents postes

Le chef de projet est souvent passé par le terrain (développement, marketing, etc.) dont il connaît bien la réalité, et possède des compétences transversales. Selon la taille de son entreprise, il peut être rattaché à un directeur de projet ou à un directeur technique. Ses interlocuteurs sont nombreux et variés, allant du client au créatif en passant par les développeurs ou les équipes marketing.

Toujours zen

Garant des budgets et des délais, il travaille sous pression et ne compte pas ses heures, d’autant qu’il peut mener plusieurs projets de front à des stades d’avancement différents. Cependant, il doit toujours garder la tête froide pour ne pas faire paniquer ses équipes ou, pire, le client ! Quoi qu’il arrive, il doit rassurer ce dernier, même au plus fort de la tempête.

Carrière

Des employeurs variés

Le chef de projet web/mobile peut exercer chez les pure players ou sites d’e-commerce, dans une ESN (entreprise de services du numérique) ou une société de conseil, chez un éditeur de logiciels ou d’applications, en agence de communication, dans une grande entreprise… Son travail varie un peu selon son lieu d’exercice et la taille de sa société.

Directeur ou à son compte

Avec de l’expérience, le chef de projet web/mobile se verra confier des projets de plus en plus importants. Il peut également évoluer vers la fonction de directeur de projet digital, de directeur technique, directeur marketing… Il peut aussi envisager de créer sa propre agence interactive ou web agency.

De bons débouchés

Internet n’en finit pas de se développer et, avec l’apparition du Web collaboratif (Web 2.0) et la forte demande de nouvelles applications mobiles, les chefs de projet web/mobile ont de beaux jours devant eux. Selon l’Observatoire économique des services mobiles, les effectifs dans ce secteur devraient continuer à augmenter de 25 % d’ici à 2020. Cependant, une première expérience réussie est souvent demandée au moment du recrutement.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

À partir de environ 346 000 Cfp (2900 euros) brut par mois.

Accès au métier

Le chef de projet web/mobile peut venir d’horizons très divers et commence généralement par un autre métier, avant d’accéder à ce poste qui demande une certaine expérience préalable.

  • Niveau bac + 5

  • Master universitaires contenus et projets Internet, Web mobile
  • Diplôme d’école de commerce spécialisé en informatique mobile et Web
  • Diplôme d’ingénieur avec une spécialisation en informatique, informatique mobile et Web

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus