Consultant / consultante green IT

Niveau d'accès :
Statut(s) :
indépendant, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ /

Alléger la consommation d’énergie des ordinateurs ou d’un centre téléphonique, optimiser la durée de vie du matériel, réduire les déchets… telles sont les missions du consultant green IT, qu’il soit intégré à l’entreprise ou consultant extérieur.

Entreprises, collectivités territoriales et administrations cherchent à réduire leur empreinte écologique, générée en grande partie par leurs systèmes d’information. Le consultant green IT les aide à adopter des processus écoresponsables et à atteindre leurs objectifs, en leur procurant une méthodologie et des outils. Il travaille en interne ou comme consultant extérieur. Ses missions varient en fonction de la demande exprimée. Un métier émergent plein de promesses…

Le métier

Nature du travail

Audit et évaluation

Le consultant green IT peut être chargé de revoir l’ensemble de la consommation d’énergie d’une entreprise, d’acheter de l’informatique  » responsable  » ou de rationaliser l’usage des photocopieuses d’un service, par exemple. Sachant que la production mondiale de papier à imprimer a augmenté de 25% entre 1990 et 2010, cela lui laisse une belle marge de manoeuvre ! Il procède d’abord à un audit pour évaluer et quantifier, avant de pouvoir donner des pistes d’amélioration.

Prescription et développement

Son action peut s’arrêter à ce rôle de conseil ou aller jusqu’à la prescription et la mise en place (voire la conception) de nouveaux outils ou matériels. Il sera souvent chargé de faire passer ses solutions auprès du personnel ou de mettre l’entreprise en conformité avec la législation en matière de développement durable, de sélectionner des fournisseurs ou encore d’établir le bilan carbone d’un service.

Information et formation

En termes de développement durable, beaucoup de fausses idées circulent. Par exemple, saviez-vous que, si une page prend plus de 4 minutes à être lue à l’écran, il vaut mieux l’imprimer ? Le consultant green IT a un rôle important d’information et parfois de formation auprès de ses clients et des utilisateurs pour que son travail soit efficace.

Compétences requises

Souplesse et adaptabilité

En tant que consultant extérieur, l’expert green IT doit se mettre au diapason des besoins de son client. On sait qu’en France 32 milliards de pages imprimées sont oubliées sur l’imprimante sans être lues… Mais, pour faire passer le message, il va devoir comprendre la culture de l’entreprise pour laquelle il travaille, ainsi que ses usages internes.

Pouvoir de conviction

De tous les secteurs, celui de l’informatique est de loin le plus gourmand en ressources par unité de poids : métaux, énergie, eau, produits chimiques… Sans compter qu’un ordinateur émet de 20 à 50 fois plus de CO2 lors de sa fabrication qu’au cours de son utilisation… Il y a de quoi se pencher de près sur leur recyclage ! Pourtant, les entreprises limitent encore souvent le rôle de leurs experts green IT à la réduction des coûts et de la facture énergétique. À lui de faire en sorte d’étendre son action à tous les domaines de l’entreprise. Son charisme et son pouvoir de conviction seront des atouts supplémentaires.

Compétences techniques et environnementales

Une expertise technique est indispensable pour travailler dans ce secteur, complétée par des connaissances des concepts de base du développement durable qu’il faudra cultiver par une veille permanente et en se formant régulièrement.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Un métier rare aux statuts multiples…

Qu’ils soient intégrés aux services généraux ou informatiques d’une entreprise, à leur compte ou experts dans un cabinet-conseil, les consultants green IT sont encore peu nombreux. Les experts reconnus se déplacent beaucoup de client en client. Le consultant green IT assure généralement le lien entre la direction développement durable et la direction informatique. Mais, selon le projet, il sera en relation avec la direction informatique, les ressources humaines ou les services généraux. Parfois, il rendra compte directement à la direction générale.

… et aux lieux d’exercice variés

Le développement durable est dans tous les esprits. C’est pourquoi les spécialistes dans ce domaine sont recherchés par les entreprises, les administrations mais aussi les collectivités territoriales qui souhaitent rationaliser leurs dépenses ou établir une  » comptabilité carbone  » permettant d’évaluer l’engagement des fournisseurs dans ce domaine ou de s’améliorer sur le plan écologique. Le consultant extérieur travaille à son bureau et chez son client.

Rôle d’écoconception

Les consultants green IT n’ont pas qu’un rôle de conseil sur les outils : ils doivent aussi en créer. Car les logiciels consomment plus ou moins d’électricité selon la manière dont ils sont programmés au moment de la conception.

Carrière

Évoluer en interne

Le consultant green IT est un métier émergent, aux contours encore flous. En entreprise, le poste est souvent proposé en interne, généralement aux informaticiens sensibilisés au développement durable. En entreprise, si la fonction est encore beaucoup exercée en plus du métier d’origine, elle tend à évoluer vers un poste à part entière et plus de spécialisation.

Diriger un service

Après quelques années d’expérience, le consultant green IT peut passer à la direction d’un service. Il peut, par exemple, devenir directeur de la stratégie et du développement durable d’une entreprise ou d’une collectivité, ou encore directeur de la communication et du développement durable.

Créer son entreprise

Le consultant green IT peut aussi se spécialiser dans un domaine ou un secteur d’activité et devenir un expert en gestion des déchets, bilan carbone, économies d’énergie, écoconception, etc., puis, après avoir engrangé de l’expérience, créer sa propre entreprise.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

Entre 2600 et 3500 brut par mois.

Accès au métier

Il n’existe pas de cursus en tant que tel, mais un diplôme de niveau bac + 5 au moins en informatique avec des compétences en développement durable est apprécié des employeurs.

  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur généraliste ou spécialisé en informatique (avec spécialité green IT ) ; développement durable…
  • Master mention énergétique, thermique ; mention informatique avec une spécialisation en développement durable…
  • Niveau bac + 6

  • Mastère spécialisé en sciences ou en développement durable option green IT

En savoir plus