Enseignant / enseignante d’art

Niveau d'accès :
Statut(s) :
fonctionnaire, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ / /

À travers la découverte des oeuvres et par la pratique, l’enseignant d’art, créatif et pédagogue, éduque l’oeil et la main de ses élèves, développe leur sens artistique et esthétique, et leur communique le goût de la création.

Passionné de dessin, de peinture ou de sculpture, cet enseignant travaille dans les collèges, les lycées, à l’université ou dans les écoles d’art. Ses missions : éduquer l’oeil, la main et la sensibilité des élèves, sans oublier de les évaluer. Pour y parvenir, rigueur, pédagogie et grande souplesse sont indispensables. Fonctionnaire de l’État ou de la fonction publique territoriale, il doit passer un concours pour être titulaire (CAPES, agrégation, concours de la fonction publique territoriale).

Le métier

Nature du travail

De l’initiation au perfectionnement

L’enseignant d’art initie les jeunes aux arts plastiques ou appliqués. Il leur enseigne l’histoire de l’art, leur apprend à décrypter et situer dans le temps une oeuvre en identifiant les techniques employées, et leur permet de développer leur création par une méthodologie adaptée mêlant culture et pratique. À travers le dessin, le modelage, la peinture, la sculpture, la photographie ou les logiciels spécialisés (Illustrator, InDesign), les élèves découvrent, affinent ou perfectionnent leur personnalité artistique.

Accompagner et évaluer

L’enseignant d’art accompagne ses élèves dans leur progression, les conseille et les aide, mais organise également des contrôles de leurs connaissances théoriques et de leur pratique artistique. L’objectif est de les amener à exploiter au mieux leurs capacités.

Hors de l’école

Afin de développer la curiosité et la sensibilité artistique de ses élèves, l’enseignant d’art organise des visites dans des musées ou des expositions, et des rencontres avec des artistes ou des professionnels des arts appliqués (designers, graphistes). Il peut aussi animer un club de dessin, un atelier de photo. Féru de culture, il se documente et fait constamment des recherches afin de nourrir ses cours et de mettre à jour ses connaissances.

Compétences requises

Artiste

Créatif, imaginatif et doté d’une sensibilité artistique affirmée, l’enseignant d’art est avant tout un artiste. Il maîtrise les différentes techniques utilisées dans l’art (gouache, aquarelle, fusain, collage), ainsi que certains outils informatiques comme les logiciels de dessin. Des connaissances en histoire de l’art lui sont également indispensables.

Pédagogue

Il est tout aussi nécessaire à l’enseignant d’art de posséder les qualités d’un bon professeur : pédagogie, rigueur et sens du contact. Il connaît les méthodes d’animation et de régulation de groupe, sait communiquer sa passion de l’art et aime transmettre son savoir à ses élèves.

En fonction des publics

L’enseignant doit disposer d’une bonne réserve d’énergie et faire preuve d’une réelle capacité d’adaptation avec ses différentes classes. En école d’art par exemple, il s’adresse à des élèves plus avertis, amateurs ou futurs professionnels. À l’écoute de ses élèves et soucieux de leur bien-être, il doit donc faire preuve de souplesse.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Du collège aux écoles d’art

L’enseignant d’art exerce son activité dans des lieux très divers : du collège à l’université, en passant par les écoles d’art ou des beaux-arts.

Au collège, il contribue à ouvrir l’horizon artistique des élèves mais doit bien souvent aller à l’essentiel. Au lycée, il a affaire à des élèves motivés qui ont choisi de faire des arts plastiques. Dans l’enseignement technologique et professionnel, les arts appliqués comme le design textile, le design de communication, le design produit ou encore le design d’espace et d’environnement sont également enseignés. En école d’art, il forme de jeunes artistes, généralement passionnés par leur discipline. Il doit cependant tenir compte des éventuelles différences de niveau et d’âge pour adapter ses interventions.

Des contacts permanents

S’il est autonome dans son activité, l’enseignant d’art n’est cependant pas totalement livré à lui-même. Il s’appuie sur les grandes lignes d’un programme pour élaborer ses cours et entretient de nombreux échanges avec ses collègues professeurs et le personnel administratif. Il est également en contact avec les parents d’élèves et les acteurs de la culture et des arts en général (artistes, musées, communes).

Carrière

Fonctionnaire

Pour être fonctionnaires de l’État, les enseignants d’art doivent passer un concours. Du ministère de l’Éducation nationale (CAPES : certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du 2d degré ; CAPET : certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique ; ou CAPLP : certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel ; agrégation) pour exercer en collège, lycée et à l’université. Du ministère de la Culture et de la Communication, pour enseigner dans les écoles d’art nationales.

Quand ils exercent dans un établissement à rayonnement régional, départemental ou communal, comme un conservatoire, ils sont fonctionnaires territoriaux.

Peu de postes

Le nombre de postes ouverts au concours dans l’enseignement public varie d’une année à l’autre, mais les besoins sont moins importants dans les disciplines artistiques.

Vers plus de responsabilités

Les fonctions de direction et d’inspection sont accessibles aux professeurs dépendant de l’État. Les professeurs territoriaux peuvent, eux, devenir directeurs d’établissement par voie de concours.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

À partir de environ 211 000 Cfp (1768 euros) brut par mois pour les professeurs territoriaux d’enseignement artistique et 2000 euros brut par mois pour les professeurs de l’Éducation nationale.

Accès au métier

Niveau bac + 3

Le professeur territorial d’enseignement artistique spécialité arts plastiques est recruté par voie de concours.

  • DNAP (diplôme national d’arts plastiques) option art
  • Licence mention arts ; arts appliqués

Niveau bac + 5

  • Le professeur de collège ou de lycée doit être reçu au CAPES (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du 2d degré) arts plastiques ainsi qu’au master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) 2d degré parcours arts plastiques, préparé dans les Espé (écoles supérieures du professorat et de l’éducation).
  • Le professeur exerçant dans un établissement d’enseignement technologique ou un lycée professionnel doit être reçu au CAPET (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique) ou au CAPLP (certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel) arts appliqués (2 options : design et métiers d’arts) ainsi qu’au master MEEF 2d degré parcours arts appliqués, préparé dans les Espé.

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

Formations dans le reste de la France

Aucune formation disponible dans les autres régions de France

En savoir plus

Témoignage

Laurence, professeure d'arts plastiques
On est toujours surpris

"Je veux apprendre aux élèves, à travers le langage des formes et des couleurs, à porter un regard attentif et critique sur le monde. L'intérêt, c'est qu'il y a autant de productions possibles que d'élèves. On est toujours surpris. Après la production, le commentaire : pour cela, on accroche les travaux. Pas facile d'apprendre à respecter le travail de l'autre. En plus, il y a de la magie. Si modeste soit-elle, c'est leur production."