Intégrateur / intégratrice web

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/
Vidéo

Travaillant dans une agence web, en indépendant ou dans une ESN (entreprise de services du numérique), l’intégrateur web assemble différents éléments (textes, images, sons, vidéos, animations) en vue de la construction d’un site Internet.

Ce professionnel est chargé de monter les pages d’un site web en y réunissant l’ensemble des éléments décidés par le chef de projet ou le webmaster : textes, images, liens hypertextes, tableaux… Son travail se situe entre celui du webdesigner et celui du développeur. Sa fonction est comparable à celle du maquettiste en édition : il met en oeuvre des choix graphiques et éditoriaux. Doté d’une bonne connaissance des langages informatiques, il possède aussi un vrai sens artistique.

Le métier

Nature du travail

Réunir les fichiers

L’intégrateur web a pour mission de réunir, puis d’assembler les différents éléments qui composent un site, de la mise en pages générale jusqu’aux animations graphiques et sonores. Son travail intervient donc après celui du webdesigner et avant celui du développeur.

Manipuler des technologies

Pour monter des pages web intégrant du texte, il peut effectuer de simples copier-coller, mais, pour y joindre des images ou des tableaux, il utilise différentes technologies de web dynamique et d’animation. Il établit aussi des liens hypertextes (zones cliquables renvoyant vers d’autres pages) et doit s’assurer de la compatibilité du site avec toutes les plates-formes (PC, portables, tablettes…). Pour cela, il effectue de nombreux tests et, le cas échéant, crée des correctifs.

S’approprier le projet

Souvent associé à la phase de réflexion qui précède le début du développement, il doit comprendre les besoins exprimés par le chef de projet, le directeur artistique ou le webmestre avant de proposer des solutions techniques. Il peut aussi être amené à assister les développeurs et les infographistes en les conseillant sur les formats, les tailles ou les compressions de fichiers.

Compétences requises

Un technicien informé

L’intégrateur est d’abord un technicien polyvalent qui maîtrise différentes sortes de logiciels (traitement des médias, infographie…), mais il doit également posséder des qualités artistiques. Pour actualiser en permanence ses connaissances en matière de programmation et de design web, il doit se montrer curieux et capable d’apprendre vite. Une veille régulière est indispensable.

Rapide et rigoureux

À la fois autonome et capable de travailler en équipe, il possède des qualités d’adaptation et de souplesse. Il doit ainsi être capable de comprendre et de définir les contraintes techniques liées aux projets qu’on lui soumet. Même s’il a le souci de créer un site harmonieux et esthétique, il doit conserver une grande rigueur en veillant, par exemple, à ne pas alourdir les pages avec des éléments inutiles.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Spécialisé ou polyvalent

Dans les grosses structures, l’intégrateur web est placé sous la responsabilité d’un chef de production (ou d’un webmestre) qui assure la coordination de son travail avec les équipes (éditoriale, graphique, commerciale, informatique) ainsi qu’avec les éventuels autres intégrateurs. Dans les structures plus petites où les fonctions sont souvent moins définies, il intervient dans tous les domaines : création graphique, maintenance du réseau de l’entreprise, etc.

À l’affût des nouveautés

L’HTML (HyperText Markup Language) et le XML (eXtensible Markup language) sont des langages informatiques qui placent des  » balises  » dans un texte. Sortes de leviers de commande, ces dernières permettent, par exemple, de surligner un texte en gras ou d’insérer un lien. Il est essentiel pour l’intégrateur de se tenir au courant des innovations en termes de langages de balisage, de mise en forme et d’accessibilité. C’est la connaissance des différents langages de programmation qui fait sa valeur et détermine son salaire et son évolution.

Des horaires irréguliers

Comme la plupart des professionnels du Web, l’intégrateur doit respecter des délais et faire face à des périodes plus chargées que d’autres, ce qui peut être stressant.

Carrière

Expérience et technicité exigées

En plus de l’expérience et du savoir-faire technique, les entreprises exigent une productivité élevée. Elles recherchent des profils réunissant polyvalence, rigueur et créativité. Elles ne recrutent pas sur titre mais selon la compétence technique démontrée (tests, réalisations…), les langages maîtrisés (XHTML, CSS3, JavaScript, mais aussi parfois New Framework J5+ et Responsiv Web Design) et la personnalité du candidat.

Différents employeurs

Les postes se trouvent en agence web ou en ESN (entreprises de services du numérique), mais l’intégrateur peut également choisir de travailler chez lui en tant qu’indépendant. Dans ce cas, il doit se rendre régulièrement en agence pour des réunions ou effectuer des missions dans les entreprises.

Un poste tremplin

Après quelques années d’expérience, il peut passer de la simple exécution à la conception de modèles de pages, intervenant alors sur l’ergonomie ou le design d’un site. Sa fonction technique peut aussi le conduire vers des postes proches du développement, du conseil ou de la production. Devenir webmaster est également une évolution possible.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 318 000 Cfp (2666 euros) à 348 000 Cfp (2916 euros) brut par mois.

Accès au métier

En plus d’une formation en informatique de niveau bac + 2 au minimum et la connaissance de différents langages informatiques, une bonne culture artistique et des compétences en graphisme sont appréciées.

  • Niveau bac + 2

  • BTS ou DUT du secteur informatique ou multimédia
  • Formation en alternance de développeur-intégrateur de solutions intranet-internet (CCI)
  • Niveau bac + 3

  • Licence pro en création et intégration numérique, en création numérique : image et son…
  • Certificat ou diplôme d’école spécialisée

En savoir plus

Témoignage

Morgan, intégrateur web chez Stocko
L'informatique, une passion

"Je suis presque un autodidacte, passionné d'informatique, de technologie. J'ai reçu une formation assez courte et les stages m'ont permis d'intégrer l'entreprise où je travaille actuellement."

"Je reçois la charte graphique qui a été conçue par le directeur artistique. Je réalise l'arborescence du site, recrée chaque page du menu, développe les zones de contenu, insère un flash... Le but étant de rendre dynamique le site par la programmation en HTML."