Responsable achats en chimie

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ /

Le responsable achats en chimie commande des produits et des services pour une entreprise de chimie. Il coordonne l’activité d’une équipe d’acheteurs et contrôle les performances des fournisseurs sur la qualité des produits et les délais de livraison.

Le responsable achats en chimie travaille dans l’industrie. Il coordonne l’activité d’une équipe d’acheteurs, choisissant des produits (matières premières, matériel…) et des services pour une entreprise de la chimie. Il contrôle les performances des fournisseurs en termes de qualité et de délais. Sa fonction est stratégique : la politique d’achats est en effet l’un des ressorts du développement des entreprises, des achats maîtrisés donnant plus de marge de manoeuvre pour investir.

Le métier

Nature du travail

Choisir, négocier, optimiser

Il est responsable du budget des achats de matières premières, de matériel, etc. Il se charge, par exemple, de lancer les nouveaux appels d’offres pour les équipements de protection et de sécurité nécessaires à un groupe industriel. Son équipe d’acheteurs doit alors recenser tous les fournisseurs potentiels : fabricants, distributeurs, importateurs, et sélectionner les plus pertinents. Puis il négocie pour optimiser coûts et stocks. Il développe le  » sourcing  » (identifier de nouveaux fournisseurs à l’international pour optimiser les coûts) et gère un budget représentant jusqu’à 40 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Il supervise aussi le travail des acheteurs, structure le service des achats et optimise le panel des fournisseurs.

Exercer une fonction stratégique

La fonction du responsable achats est stratégique pour l’entreprise. La politique d’achats est en effet l’un des ressorts du développement des entreprises : des achats maîtrisés donnent plus de marge de manoeuvre pour investir. Une de ses responsabilités est, par exemple, de mettre en place un programme de réduction des coûts des achats. Une fois le contrat signé, il doit encore suivre le fournisseur pas à pas pour pallier toute défaillance et gérer les réclamations éventuelles.

Compétences requises

Double compétence nécessaire

Dans l’industrie chimique, une double compétence technique et commerciale devient nécessaire. Et, avec l’ouverture internationale, la pratique de l’anglais, voire d’une seconde langue étrangère, se révèle indispensable.

Sens de la négociation

Le responsable achats doit garantir les meilleures conditions commerciales à son entreprise, tout en gardant à l’esprit des objectifs techniques. Il recherche la meilleure offre, en sachant qu’il ne s’agit pas toujours de celle au meilleur prix. En prenant le moins cher à tout prix, il risquerait d’acculer un fournisseur, de le rendre défaillant et éventuellement de mettre sa propre entreprise en péril. C’est une question d’équilibre entre les intérêts financiers et industriels. Il doit parfois convaincre son fournisseur de l’intérêt de l’avoir comme client.

Chef d’équipe

Conclure des achats de matières premières, de produits ou de services ne s’improvise pas. Il doit diriger et animer une équipe capable de prospecter les marchés, d’évaluer la capacité des fournisseurs à répondre aux impératifs de coûts, de délais… Son écoute et sa diplomatie lui permettent enfin d’assurer l’interface entre les fournisseurs, la production, la commercialisation et la recherche-développement…

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

À la tête d’une équipe

Souvent membre du comité de direction de l’usine chimique, il rend compte au directeur du site et peut dépendre hiérarchiquement d’un directeur achats de la société. Il encadre une équipe d’acheteurs et d’approvisionneurs, et assure la coordination des achats de fournitures industrielles et d’autres produits et services, parfois pour toutes les filiales européennes d’un grand groupe. C’est donc un homme d’équipe au sein de son entreprise.

De nombreux interlocuteurs

Il gère également les relations avec des entreprises tierces : les fournisseurs évidemment, mais aussi des entreprises sous-traitantes. Il arrive en effet qu’une partie de la politique d’achats soit externalisée : c’est l' » outsourcing « . Cela consiste à confier à une entreprise externe la gestion des achats dans un pays tiers, ainsi que toutes les activités qui en découlent (négociation des prix, suivi et contrôle de la marchandise, logistique de transport et de dédouanement, gestion du service après-vente). Le responsable achats jongle donc entre des interlocuteurs variés, souvent internationaux, et exerce une mission éminemment stratégique pour son employeur, généralement positionné sur des marchés de spécialités à haute valeur ajoutée.

Carrière

Des bassins d’emploi

Le responsable achats en chimie travaille dans les entreprises de production de la chimie, au sein d’une filiale d’un grand groupe industriel européen par exemple, ou dans une petite entreprise innovante de la plasturgie. La chimie est essentielle dans de nombreux domaines : dans l’environnement, l’automobile, l’aéronautique ou les matériaux de construction. C’est un secteur d’avenir qui compte plus de 1 200 entreprises et mise sur l’innovation pour soutenir sa croissance. Cette industrie est plus présente dans les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes, PACA, Nord-Pas-de-Calais et Aquitaine (source : Observatoire des industries chimiques). On assiste aussi à une régionalisation des spécialités (chimie en Rhône-Alpes, agroalimentaire en Bretagne…).

Des emplois à l’étranger

L’internationalisation de l’industrie chimique (où les exportations et les investissements extérieurs sont importants) crée de nombreuses opportunités de poste à l’étranger, surtout dans les grands groupes. Il peut s’agir de missions ponctuelles ou d’expatriations.

Un poste évolutif

Un acheteur de la chimie, jeune diplômé, peut, avec l’expérience, accéder au poste de responsable achats. À terme, le responsable achats peut devenir directeur achats ou du service approvisionnement.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ 398 000 Cfp (3333 euros) brut par mois.

Accès au métier

Le niveau de formation varie de bac + 3 (avec expérience) à bac + 6 en chimie ou en biochimie, et se complète éventuellement par une spécialisation dans les achats, avec un master achats internationaux ou équivalent.

  • Niveau bac + 3

  • Licence en physique, chimie, sciences et technologies, sciences de la vie, sciences pour la santé…
  • Licence pro spécialisée en technico-commercial ou achats
  • Diplôme d’école de commerce généraliste ou spécialisé en achats
  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur en chimie ou en biochimie, avec une double compétence commerciale
  • Master en chimie, achats…
  • Diplôme d’école supérieure de commerce
  • Niveau bac + 6

  • Mastère spécialisé en achats

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus