Responsable de fabrication en agroalimentaire

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :

Légumes, viandes, poissons… la plupart des produits alimentaires sont transformés avant d’être consommés. Le responsable de fabrication en agroalimentaire pilote les ateliers de préparation, de fabrication et de conditionnement de ces produits.

Le responsable de fabrication en agroalimentaire pilote les ateliers de préparation, de fabrication et de conditionnement des produits alimentaires. Il encadre une équipe de production composée de responsables de ligne, de gestionnaires, d’opérateurs. Véritable chef d’orchestre, il suit la fabrication d’un produit alimentaire (yaourt, pâtisserie, produit préparé, poisson surgelé, etc.) au jour le jour. À lui d’organiser la production pour obtenir un produit irréprochable, livré à l’heure.

Le métier

Nature du travail

Diriger une unité de fabrication

Mis en boîte, cuisinés, surgelés… de nombreux produits alimentaires sont conditionnés dans l’industrie agroalimentaire. Sous la responsabilité du directeur de site, le responsable de fabrication en agroalimentaire dirige une unité de fabrication. Selon les cas, cette unité crée, fabrique et emballe yaourts, fromages, pâtisseries, viandes, légumes, etc. Il encadre une équipe qui peut compter plus de 200 personnes, dont des responsables de ligne, un gestionnaire de production chargé des plannings et de l’analyse des performances, ainsi qu’un gestionnaire de flux qui enregistre les commandes.

Optimiser la production

Le responsable de fabrication en agroalimentaire suit la fabrication au jour le jour et il est chargé d’en organiser la production : agencement, nettoyage, gestion des approvisionnements, planification des tâches, rédaction de modes opératoires, attribution du personnel… Les lignes de production doivent tourner correctement. Obtenir des produits irréprochables, livrés à la bonne date, telle est sa mission. Il organise la production en tenant compte des stocks, de l’enchaînement de séries de fabrication et des délais de livraison. Il prévoit les approvisionnements en matières premières et les besoins en personnel.

Compétences requises

Doté d’un savoir technique

Le responsable de fabrication en agroalimentaire maîtrise les outils informatiques de GPAO (gestion de production assistée par ordinateur). Il s’intéresse aussi à la productique industrielle : les automatismes, la régulation, le contrôle des processus, etc. Il connaît tous les aspects de son produit et les procédés de fabrication. Par ses connaissances techniques, il participe activement à la définition et au lancement de nouveaux produits.

Manager

Le responsable de fabrication en agroalimentaire anime une équipe. En recherche permanente d’amélioration, il met en place des indicateurs de performance : productivité, rebuts, arrêt des machines… Il conseille les opérateurs et conducteurs de ligne en stimulant leur motivation. Il détermine, avec le directeur, les objectifs de la production en termes de coûts, de délais, de quantité et de qualité.

Réactif et rigoureux

C’est aussi un gestionnaire rigoureux. Il est autonome dans le suivi des activités de gestion (achats, facturation, négociations) et sait analyser rapidement une situation. Il anticipe la fabrication au plus juste et pose le bon diagnostic en cas de problème. Par exemple, si un robot tombe en panne, il doit décider rapidement de faire préparer les palettes manuellement.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Des conditions de sécurité strictes

Les conditions d’hygiène des industries agroalimentaires sont très strictes. À la fois responsable de la sécurité alimentaire et de la sécurité des personnes, le responsable de fabrication en agroalimentaire fait contrôler les matières premières et finies en permanence. Comme l’ensemble des agents, il doit souvent porter une tenue de sécurité, en particulier lorsqu’il se déplace sur la chaîne de production. Il veille à la sécurité de l’environnement de travail et s’assure que la législation est bien respectée dans ce domaine.

Un travail en équipe

Le responsable de fabrication en agroalimentaire est en relation permanente avec le laboratoire d’analyses de l’entreprise. Il travaille aussi en collaboration étroite avec les autres services internes : qualité pour le contrôle des matières premières, produits en cours de fabrication et produits finis, maintenance pour les problèmes techniques, logistique pour la gestion des flux, relations avec les fournisseurs et les clients.

Un cadre de l’industrie

Directement rattaché au directeur de site de production industrielle, le responsable de fabrication en agroalimentaire exerce en tant que cadre salarié du secteur privé industriel.

Carrière

Dans l’industrie agroalimentaire

L’agroalimentaire est le premier secteur industriel français. Selon l’Ania (Association nationale des industries alimentaires), les quelque 12 000 entreprises du secteur ont réalisé, en 2013, un chiffre d’affaires de plus de 160 milliards d’euros et employaient près de 493 000 personnes réparties sur tout le territoire. Malgré la crise, ces entreprises exportent : la filière alimentaire a généré un excédent commercial de 8,5 milliards d’euros. La Bretagne et les Pays de la Loire comptent près de 30 % des effectifs. Ces entreprises sont très diverses : de la PME (petite et moyenne entreprise) familiale à la filiale d’un grand groupe international, en passant par les grandes entreprises indépendantes et les coopératives.

Des évolutions possibles

Dans une petite structure, le poste est ouvert à un jeune diplômé, à condition qu’il ait suivi un stage en atelier de production. Les grandes entreprises préfèrent généralement un salarié plus expérimenté. Avec le temps et l’expérience professionnelle, le responsable de fabrication en agroalimentaire peut accéder à un poste de directeur d’usine de fabrication. Il peut aussi accéder à des fonctions de direction dans d’autres services : directeur des achats, directeur technique…

Salaire du débutant (base métropolitaine)

À partir de environ 239 000 Cfp (2000 euros) brut par mois.

Accès au métier

Selon la taille de la chaîne de production et des responsabilités qui lui incombent, le niveau de formation varie d’un bac + 2 à un bac + 5, principalement dans le secteur de l’agroalimentaire.

  • Niveau bac + 2

  • BTSA sciences et technologies des aliments
  • DUT qualité, logistique industrielle et organisation (QLIO)
  • Niveau bac + 3

  • Licence pro dans les domaines du management de la production alimentaire, de la conception et la production des aliments, ou de l’exploitation d’installations industrielles…
  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur en agroalimentaire ou en agronomie avec spécialisation agroalimentaire
  • Master en agroalimentaire

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 3 (bac + 2)
niveau 1 (bac + 5 et plus)
niveau 2 (bac + 3 et 4)

En savoir plus