Responsable des ouvrages hydroélectriques

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :

En charge d’un territoire donné, le responsable des ouvrages hydroélectriques s’assure que ceux-ci sont fiables et respectent à la fois les objectifs de production et les règles de sécurité. Il gère les équipes et vise à optimiser les installations.

En charge d’un ou plusieurs sites, le responsable des ouvrages hydroélectriques s’assure qu’ils sont fiables et respectent à la fois les objectifs de production et les règles de sécurité. En tant que responsable, il essaie d’optimiser les installations, établit les plannings de maintenance et les budgets, gère les équipes et rencontre régulièrement les acteurs locaux. Il se déplace beaucoup et doit allier compétences techniques et managériales. Une expérience préalable de 5 à 7 ans est demandée.

Le métier

Nature du travail

De nombreuses responsabilités

Le responsable des ouvrages hydroélectriques a de nombreuses responsabilités vis-à-vis du ou des sites dont il a la charge. Tout d’abord, il pilote l’exploitation en veillant au respect du programme de production et des règles de sécurité, essentielles sur ce type d’installation. Il gère les opérations de maintenance et définit les priorités d’intervention sur les matériels ou les installations. Il élabore et suit le budget. Il est garant des coûts, des délais et de la qualité de la production électrique.

Un souci d’amélioration

Il doit sans cesse essayer d’améliorer les procédés et la performance globale des installations dont il a la responsabilité. À lui de mettre en oeuvre des démarches d’amélioration continue et de veiller à leur respect. Il définit les besoins de maintenance spécialisés et anime l’équipe en veillant à la bonne circulation des informations.

La sécurité avant tout

La sécurité est une composante très importante des ouvrages hydroélectriques (barrages ou usines), et le responsable de ces ouvrages doit superviser les opérations de surveillance des équipements. Il doit également définir les procédures de sécurité et de sûreté à mettre en place pour respecter les obligations réglementaires, et sensibiliser les équipes à ces questions.

Compétences requises

Des compétences techniques

Le responsable des ouvrages hydroélectriques doit connaître les lois fondamentales de l’électricité et de l’électronique, et maîtriser des techniques mécaniques et hydrauliques. Il doit également avoir des bases en hydrostatique, en hydrodynamique et en génie civil.

Bon manager

Manager à part entière, il doit savoir élaborer des budgets et des outils de suivi. Il doit aussi posséder des compétences en ressources humaines et en animation d’équipe. Il sait à la fois déléguer à ses équipiers et les mobiliser.

Disponible et rigoureux

Ouvert d’esprit, le responsable des ouvrages hydroélectriques sait communiquer avec des interlocuteurs variés. Il a une bonne capacité d’analyse et de synthèse, a le sens de l’organisation et sait se montrer disponible pour répondre aux problèmes et questions quotidiens. Enfin, il est rigoureux et soucieux de la sécurité des hommes, de l’ouvrage et de l’environnement.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Un rôle de manager

Le responsable des ouvrages hydroélectriques est un véritable manager qui doit gérer des équipes et animer de nombreuses réunions, en interne ou avec des interlocuteurs extérieurs comme les autorités de contrôle, les collectivités territoriales, etc.

Variabilité horaire et géographique

Le responsable des ouvrages hydroélectriques se déplace beaucoup, surtout quand il a la charge de plusieurs sites. Dans ce cas, il ne rentre pas nécessairement chez lui tous les soirs, d’autant que les ouvrages hydroélectriques sont en général éloignés des zones urbaines. Il peut aussi être soumis à des astreintes, car un barrage, par exemple, doit être surveillé tous les jours et, en cas de problème majeur, il devra se rendre au plus vite sur le site.

En lien direct avec la direction

Selon le cas, il doit rendre compte hiérarchiquement au directeur du groupement régional d’exploitation hydraulique, au directeur de l’unité de production hydraulique ou encore au directeur général de l’entreprise de production hydraulique.

Carrière

Un secteur d’avenir

Première filière de production d’énergies renouvelables en France, l’hydroélectricité représente 14 % de notre production d’électricité. Un chiffre qui ne pourra qu’augmenter dans la mesure où les réserves en énergies fossiles s’amenuisent dans le monde entier. Dans ce contexte, même si le nombre de postes de responsable des ouvrages reste limité, on peut être optimiste quant à l’avenir du secteur.

Une évolution verticale ou horizontale

Au cours de sa carrière, le responsable des ouvrages hydroélectriques peut s’occuper de sites de plus en plus complexes ou d’une zone géographique de plus en plus importante. Après quelques années, il pourra viser un poste de responsable de projet de renouvellement des concessions, par exemple, ou de chef de service en ingénierie et projets… Par ailleurs, EDF (Électricité de France) – principal employeur des responsables des ouvrages hydroélectriques – a mis en place des formations passerelles pour permettre de passer d’une filière de production à une autre, telle que le nucléaire ou le thermique par exemple, ce qui ouvre d’autres opportunités importantes.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

À partir de environ 394 000 Cfp (3300 euros) brut par mois pour un cadre confirmé.

Accès au métier

Ce poste est plutôt destiné à des cadres confirmés justifiant de 5 à 7 ans d’expérience dans le domaine de la production d’électricité hydraulique, notamment en tant qu’ingénieur d’études, ingénieur d’essais hydrauliques ou cadre en maintenance hydraulique.

  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur spécialisé en hydraulique
  • Master mention génie civil ou sciences de l’eau…

En savoir plus