Spécialiste de l’accessibilité numérique

Niveau d'accès :
Statut(s) :
indépendant, salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/ /

Le spécialiste de l’accessibilité numérique veille à ce que tous, notamment seniors ou personnes en situation de handicap, puissent utiliser les matériels et logiciels informatiques quel que soit le support utilisé (ordinateur, téléphone, tablette…).

Le spécialiste de l’accessibilité numérique veille à ce que tous, notamment seniors ou personnes en situation de handicap, puissent utiliser les matériels et logiciels informatiques quel que soit le support utilisé (ordinateur, téléphone, tablette…). Il travaille souvent comme consultant, mais peut également exercer dans une entreprise, en tant qu’indépendant ou dans une collectivité locale, par exemple. Les débouchés sont bons pour ce métier qui compte encore peu de formations.

Le métier

Nature du travail

Établir un diagnostic

Son rôle consiste à assurer l’accessibilité des contenus informatiques et à veiller au respect des référentiels de l’accessibilité. Pour cela, il commence par établir un diagnostic visant à identifier les points qui peuvent être améliorés sur le site ou l’outil concerné. À partir de là, il fait des préconisations et participe aux études de faisabilité pour mettre en place les nouvelles normes.

Accompagner les changements

Il met en place des tests utilisateurs et évalue les résultats afin d’affiner, le cas échéant, les modifications à effectuer. Il veille ensuite à ce que ces nouvelles normes soient respectées par tous de manière pérenne. Il peut ainsi être amené à vérifier les offres des prestataires extérieurs du point de vue de l’accessibilité. Il participe aussi à la réalisation d’outils de formation dédiés aux utilisateurs et conduit des actions de sensibilisation.

Conseiller et informer

Enfin, il effectue un suivi afin d’adapter les outils sur la durée. Il exerce une veille pour anticiper les évolutions nécessaires et surveiller les changements éventuels dans la législation. Il établit une charte des bonnes pratiques à respecter et a un rôle de conseil auprès des équipes de création et d’opération.

Compétences requises

Connaître l’entreprise et le Web

Le spécialiste de l’accessibilité numérique doit allier une bonne connaissance de l’entreprise (à travers ses produits, services, son identité et son fonctionnement, notamment) avec des compétences éditoriales et techniques propres au Web.

Au fait des réglementations

Il doit également connaître la législation française et européenne en matière d’accessibilité, ainsi que les référentiels spécifiques. La pratique de l’anglais est souvent demandée.

Force de conviction

Curieux, ouvert au dialogue et pédagogue, le spécialiste de l’accessibilité aime communiquer et sait convaincre. Il s’exprime de manière claire et concise, et a le sens de l’écoute et de l’empathie. Il sait se montrer persévérant et apprécie le travail en équipe.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

Rattaché à la DSI

En entreprise, le spécialiste de l’accessibilité numérique travaille en général sous la responsabilité de la DSI (direction des systèmes d’information). Il se positionne comme une interface entre les utilisateurs et les éditeurs de logiciels ou les fabricants de matériel.

Autonome

S’il travaille en général seul, le spécialiste de l’accessibilité numérique est cependant face à de nombreux interlocuteurs : utilisateurs, développeurs, directeurs de service, etc. Il doit organiser et animer un grand nombre de réunions afin de sensibiliser l’ensemble des personnes concernées à l’accessibilité. Des qualités de communication et d’écoute sont donc nécessaires à l’exercice de ce métier.

Souvent consultant

En tant que consultant extérieur à l’entreprise, il se déplace souvent, au gré de ses missions, qui peuvent durer de quelques jours à plusieurs mois. Il doit également s’adapter rapidement à de nouveaux environnements et faire preuve de conviction pour faire passer ses préconisations.

Carrière

Employeurs multiples

Ce métier étant relativement neuf, le spécialiste de l’accessibilité numérique est souvent consultant dans une ESN (entreprise de services du numérique). Les entreprises font appel à lui en tant que prestataire externe pour améliorer leur site ou leurs applications. Il peut également exercer dans une agence web, en tant qu’indépendant, en entreprise ou dans le public.

Métiers d’avenir

Comme l’accessibilité numérique concerne tous les types de handicaps (visuel, auditif, moteur, cognitif…), il est possible de se spécialiser dans l’un d’entre eux. Pas de problèmes de débouchés pour ces professionnels encore peu nombreux.

Bon tremplin

Ses connaissances générales et transversales d’Internet peuvent amener le spécialistes de l’accessibilité à s’orienter vers des postes de chef de projet, de webmaster ou de développeur. Il peut aussi se mettre à son compte.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

Variable en fonction du statut, de l’expérience et de la mission.

Accès au métier

On accède généralement à ce métier après quelques années d’expérience. Par exemple, en tant que chef de projet Internet, webmaster ou encore développeur ayant été sensibilisé au sujet. Les titulaires d’un bac + 5 dans le domaine du Web ont cependant leurs chances en complétant leur cursus par une formation courte spécialisée dans l’accessibilité numérique (via des organismes de formation professionnelle comme Atalan, Qelios…) qui leur donnera les bases nécessaires à l’exercice du métier.

  • Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur spécialisé en informatique
  • Master mentions informatique, réseaux et télécommunications, MIAGE…

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus