Statisticien industriel / statisticienne industrielle

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
/ / / / / / / /
Centre(s) d'intérêt(s) :

Le but du statisticien industriel est d’améliorer la production de l’entreprise. Il effectue donc des études sur la prévision… des imprévus dans la production, l’optimisation des processus de fabrication ou la durée de vie des produits, par exemple.

Prévoir la durée de vie d’un produit industriel ou les pannes de machines, contrôler la qualité, optimiser et réguler la production… autant de défis lancés au statisticien industriel qui doit d’abord analyser la demande de près puis rechercher les données nécessaires pour ses analyses. Les statisticiens sont recherchés dans tous les secteurs de l’industrie, de l’automobile à l’aéronautique en passant par l’énergie. Ils sont généralement titulaires d’un diplôme en statistiques ou mathématiques appliquées de niveau bac + 5.

Le métier

Nature du travail

Savoir rechercher les informations

Prévoir la durée de vie d’un produit industriel ou les pannes de machine, contrôler la qualité, optimiser et réguler la production… autant de défis lancés au statisticien industriel qui doit dans un premier temps analyser la demande de près, puis rechercher quelles seront les données nécessaires pour leurs recoupements et analyses. Ainsi, par exemple, il doit comprendre comment fonctionne une unité de production mais aussi comment elle peut tomber en panne.

Analyser les données

Le statisticien s’emploie ensuite à choisir les solutions méthodologiques les plus adaptées pour traiter et analyser les informations récoltées. Le travail de croisement des données, ou  » data « , se fait à l’aide de logiciels statistiques très performants et qui évoluent sans cesse. Mais l’ordinateur ne fait pas tout ! Le statisticien doit aussi analyser les courbes et graphiques, et interpréter les résultats pour en faire une synthèse, écrite et parfois orale.

Améliorer la production

Le travail du statisticien permet de répondre à la question posée au départ. Par exemple, celle de la probabilité de la durée de vie d’un produit ou d’un matériau. Cela permet ensuite aux ingénieurs des bureaux d’études d’améliorer leurs méthodes ou leurs produits.

Compétences requises

Une expertise technique

Le statisticien industriel doit maîtriser les techniques et méthodes statistiques permettant d’estimer des paramètres, de modéliser des données, etc. Il doit également savoir programmer car il peut être amené à adapter ou développer certains programmes statistiques/informatiques.

À la portée de tous

Il doit également être capable de travailler en équipe avec des personnes qui ne sont pas nécessairement de son univers, comme des chefs de projet ou des ingénieurs recherche-développement, par exemple. Il est important qu’il sache se mettre à la portée de non-spécialistes des statistiques.

Branché sur son secteur

Il doit aussi avoir de bonnes connaissances du secteur d’activité dans lequel il travaille et effectuer une veille permanente pour rester à la pointe au niveau des techniques et programmes notamment.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

En relation avec la production

Travaillant beaucoup devant son ordinateur, le statisticien industriel peut également aller voir la chaîne de production de plus près pour identifier des problèmes potentiels à étudier, confirmer une hypothèse, etc.

Homme d’équipe et de contact

Il travaille en équipe avec d’autres spécialistes et doit être capable de mettre son savoir et sa spécialité à la portée de tous. Il participe à des réunions et/ou les anime, et peut être amené à se déplacer.

Au fait des innovations

Une veille technologique sur les méthodes et sur le secteur industriel dans lequel il évolue est indispensable. L’anglais technique notamment est également incontournable pour le statisticien industriel.

Carrière

Dans tous les pans de l’industrie

Le statisticien industriel est de plus en plus recherché dans l’ensemble des secteurs, particulièrement dans les grandes entreprises, que ce soit dans la construction automobile, le BTP (bâtiment et travaux publics), la sidérurgie, les transports, les télécommunications, l’industrie pharmaceutique, l’énergie, l’environnement, etc. Les débouchés sont donc nombreux.

De belles perspectives

Les jeunes diplômés sont appréciés pour leur maîtrise des nouvelles technologies. Ils commencent généralement en tant qu’assistants, puis évoluent vers des missions de plus en plus importantes, avant d’envisager l’encadrement d’une équipe.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

2900 à environ 394 000 Cfp (3300 euros) brut par mois en fonction de l’entreprise et du secteur.

Accès au métier

Le statisticien industriel est généralement titulaire d’un diplôme en statistique ou mathématiques appliquées de niveau bac + 5.

  • Niveau bac + 5

  • Master mention mathématiques appliquées, statistique ou mention mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales – MIASHS
  • Diplôme d’ingénieur en statistiques

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus