Statisticien / statisticienne en géomarketing

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :

À la croisée des statistiques, du marketing et de l’information géographique, le statisticien en géomarketing utilise ces données pour aider son client à choisir une localisation, optimiser l’implantation de ses points de vente ou améliorer ses services.

À la croisée des statistiques, du marketing et de l’information géographique, le statisticien en géomarketing est un expert des bases de données. Il croise les informations afin d’aider son client à choisir une localisation, optimiser l’implantation de ses points de vente ou améliorer ses services. Ce métier encore jeune est présent dans de nombreux secteurs. Le statisticien en géomarketing est généralement titulaire d’un diplôme (de niveau bac + 5) en statistique ou mathématiques appliquées. Une double compétence en marketing, par exemple, constitue un plus.

Le métier

Nature du travail

S’adapter à la demande

Le travail du statisticien en géomarketing part de la demande de son client. Il peut s’agir de choisir l’implantation d’un point de vente, de développer une clientèle ciblée ou encore de personnaliser des services. En superposant les grilles de lecture des territoires à celle des habitudes des consommateurs, le statisticien va proposer une segmentation de la demande et cibler ainsi les actions commerciales à effectuer. À chaque fois, il doit se poser la question de la meilleure méthode à utiliser et aller chercher les types de données qui répondront au mieux à la problématique.

Croiser les données

Grâce à des algorithmes et des simulations, il peut, par exemple, comparer les performances d’un réseau de vente avec son potentiel idéal. Ces études permettent de déterminer les facteurs de performance ou de faiblesse d’un point de vente, de créer des modèles prédictifs ou des typologies d’unités géographiques selon des variables de profils sociodémographiques ou de consommation.

Aider à la décision

Il fournit des cartes intelligentes ou des  » portraits de zone  » qui permettent une analyse interactive du territoire et la réalisation de tableaux de bord. Avec ces éléments, son client peut prendre des décisions et faire évoluer son réseau avec toutes les données en main.

Compétences requises

Expert des bases de données

Le statisticien en géomarketing doit évidemment maîtriser en premier lieu les méthodes et outils d’analyse et d’exploitation des bases de données les plus pointus.

Un équipier accessible

Rigueur, curiosité, capacité d’écoute et de communication sont les qualités principales demandées au statisticien. Il doit également savoir travailler en équipe et se mettre à la portée de ses interlocuteurs. En effet, pas question de jargonner pour expliquer les résultats d’une étude à son client !

L’anglais indispensable

Le géomarketing peut souvent prendre une dimension internationale. La maîtrise de l’anglais est donc de plus en plus nécessaire au moment de l’embauche et constitue un plus indéniable.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

En équipe pluridisciplinaire

Le statisticien en géomarketing travaille en équipe et il n’est pas rare qu’il soit associé à des spécialistes d’autres disciplines afin de croiser des données larges et nombreuses provenant de différents domaines (démographie, sociologie, consommation, etc.). Le but est d’apporter une réponse globale à la problématique du client en superposant les grilles de lecture.

Un milieu technique en évolution permanente

Le statisticien en géomarketing évolue dans un milieu de très haute technologie du traitement de l’information et, dans ce domaine, les innovations sont fréquentes. Les bases de données, par exemple, sont de plus en plus importantes et de meilleure qualité, permettant des exploitations toujours plus fines. Il faut se maintenir à la pointe de l’innovation et ne pas hésiter à utiliser la formation professionnelle pour se former aux nouveaux outils, toujours plus performants.

Carrière

Un métier encore jeune

Les premières études en géomarketing remontent tout au plus à la fin des années 80. Cela fait du statisticien en géomarketing un métier plutôt neuf et plein d’avenir. La demande en études géomarketing ne cesse d’augmenter afin d’optimiser les stratégies de marketing ou de communication, par exemple pour la distribution de prospectus ou les opérations de marketing direct.

De nombreux débouchés

Aujourd’hui, la plupart des entreprises des secteurs de la banque, des assurances, de la grande distribution, des transports, de l’automobile, etc. pratiquent le géomarketing, et de nombreux cabinets spécialisés ont vu le jour. Ils recrutent, par exemple, des directeurs d’études titulaires d’un bac + 5, + 6.

Vers l’encadrement et le conseil

Le statisticien en géomarketing peut, après quelques années, encadrer une équipe et jouer un rôle de conseil/expert auprès du client. À ce titre, il évalue les besoins de ce dernier, puis attribue les tâches à effectuer aux différents membres de son équipe.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

entre environ 298 000 Cfp (2500 euros) et 394 000 Cfp (3300 euros) brut par mois. Variable en fonction du niveau d’études et du secteur d’activité.

Accès au métier

Le statisticien en géomarketing est généralement titulaire d’un diplôme en statistique ou mathématiques appliquées. Une double compétence en marketing, par exemple, constitue un plus.

  • Niveau bac + 5

  • Master mention mathématiques appliquées, statistiques ; mention économétrie, statistiques ; mention mathématiques et applications
  • Diplôme d’ingénieur

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Aucune formation disponible en Nouvelle-Calédonie

Formations dans le reste de la France

Après le BAC

niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus