Vendeur / vendeuse en micro-informatique et multimédia

Niveau d'accès :
Statut(s) :
salarié
Secteur(s) d'activité(s) :
Centre(s) d'intérêt(s) :
/

Comme tout commercial, son objectif est de vendre. Son rayon : les produits informatiques, tels que les ordinateurs, imprimantes, logiciels… Les connaissant bien, il se considère avant tout comme un conseiller qui assiste le client dans son achat.

Qu’il travaille dans un magasin spécialisé ou en hypermarché, le vendeur en micro-informatique et multimédia accueille les clients et les conseille sur l’achat d’un type de matériel informatique ou numérique : ordinateurs, imprimantes, logiciels, appareils photo… Pour ce faire, il se tient au courant des dernières évolutions technologiques et connaît parfaitement les équipements exposés en rayon. Possédant un vrai sens commercial, il sait s’adapter à tous les clients, du néophyte au passionné d’informatique.

Le métier

Nature du travail

Vendre et conseiller

Quel ordinateur acheter ? Comment faire le bon choix parmi les 20 imprimantes exposées ? Quel est le fournisseur d’accès à Internet le plus compétitif ? Quel câble choisir pour raccorder un ensemble home cinéma à un PC ? Autant de questions auxquelles le vendeur en micro-informatique et multimédia a l’habitude de répondre. Qu’il travaille dans un magasin spécialisé ou au sein d’une enseigne de la grande distribution, son rôle est le même : accueillir les clients, analyser leurs besoins en tenant compte de leur budget, et les conseiller sur l’achat d’un produit.

Gérer et accompagner

Le vendeur est souvent un démonstrateur de matériels. Outre les objectifs commerciaux qu’il doit atteindre, il est responsable de la tenue du rayon, du bon emplacement des étiquettes… Il peut donner son avis sur les commandes et s’occuper du réapprovisionnement des stocks. Il peut également accompagner le client dans son achat en proposant un service après-vente, une assistance téléphonique, des solutions de financement. Éventuellement, il procède à l’encaissement des articles.

Compétences requises

Technicien et commercial

Le vendeur doit convaincre son client en avançant des arguments techniques, le plus souvent illustrés par une démonstration des appareils. Pour bien connaître l’ensemble des (très) nombreux produits, il se tient régulièrement informé des dernières innovations. Il bénéficie souvent de formations proposées par les employeurs et/ou les constructeurs de matériels afin de suivre le rythme rapide des évolutions technologiques. Commercial dans l’âme, il sait se montrer attentif et souriant. Il est aussi capable de vulgariser et d’adapter ses connaissances techniques à la clientèle.

Résistant et clairvoyant

Le plus souvent debout, effectuant de fréquents allers-retours entre le lieu de stockage du matériel et le rayon, le vendeur doit avoir une bonne résistance physique. Et savoir garder son calme et sa courtoisie, notamment lors des pics d’affluence du samedi ou des périodes de fêtes. Ce professionnel de terrain n’oublie pas l’objectif qu’il doit atteindre quotidiennement : vendre le plus de produits possible, et augmenter son chiffre d’affaires.

Où l'exercer?

Lieux d’exercice et statuts

En grande surface ou en ligne

Le vendeur en micro-informatique et multimédia travaille dans une société commercialisant des produits d’électronique grand public (Dell, Apple Store…), dans un hypermarché (Carrefour, Auchan…) ou pour une enseigne spécialisée dans l’électroménager (Conforama, But, Darty, Boulanger…).

Avec le développement de l’e-commerce, le vendeur peut également travailler pour le compte d’un site Internet qui vend en ligne des matériels informatiques (fnac.com, surcouf.com…).

Le soir et le week-end

Les samedis et les jours fériés sont rarement chômés pour les vendeurs en micro-informatique et multimédia. Le travail en soirée se généralise, surtout dans les hypermarchés et les points de vente des grandes enseignes. En effet, certaines périodes sont favorables à une forte affluence (fêtes de fin d’année, rentrée universitaire…).

Carrière

Un marché en forte croissance

En France, le taux d’équipement des ménages en produits informatiques, multimédias et numériques atteint un niveau record et va continuer à progresser. Les ventes d’ordinateurs, de tablettes et d’appareils photo numériques explosent. En dépit de la concurrence du commerce électronique, les magasins spécialisés et les hypermarchés offrent de nombreux emplois de vendeur en micro-informatique et multimédia.

Évolution de carrière

Le vendeur en micro-informatique et multimédia peut devenir, après quelques années d’expérience, chef de rayon informatique et/ou multimédia ou responsable de département. En développant ses compétences techniques, il peut également s’orienter vers les fonctions de maintenance ou d’assistance informatique aux utilisateurs.

Salaire du débutant (base métropolitaine)

environ de 179 000 Cfp (1500 euros) à 215 000 Cfp (1800 euros) brut par mois.

Accès au métier

On peut débuter avec un bac pro vente ou commerce, avec le bac techno STMG spécialité mercatique (marketing) ou d’autres fomations de niveau IV (FCIL ou titre RNCP). Mais les employeurs recrutent principalement les titulaires d’un BTS ou d’un DUT dans les domaines de la vente ou des techniques de commercialisation. Ces diplômés pourront évoluer assez rapidement vers des fonctions d’encadrement d’équipe (en tant que chef de rayon, par exemple).

  • Niveau bac + 1

  • FCIL vendeur de produits multimédia
  • Vendeur de l’électrodomestique et du multimédia
  • Niveau bac + 2

  • BTS MUC (management des unités commerciales)
  • BTS NRC (négociation et relation client)
  • DUT TC (techniques de commercialisation)

Exemples de formations

Formations disponibles en Nouvelle-Calédonie

Après le BAC

niveau 3 (bac + 2)

Formations dans le reste de la France

Jusqu'au BAC

niveau 4 (bac ou équivalent)

Après le BAC

niveau 3 (bac + 2)
niveau 1 (bac + 5 et plus)

En savoir plus

Témoignage

Patrick, vendeur micro-informatique et multimédia
De vraies rencontres

"Il faut avant tout être à l'écoute du client pour cerner ses besoins. En tant que vendeur, je dois atteindre les objectifs de vente fixés par le responsable de la boutique. Et c'est très gratifiant lorsque j'y parviens. On travaille en équipe mais il y a aussi un esprit de compétition, c'est ce qui met du piment. J'apprécie par-dessus tout la relation humaine. Il peut y avoir de vraies rencontres et des échanges entre passionnés. Il faut être rigoureux, organisé, patient, et surtout garder le sourire quoi qu'il arrive, même face à un client pas sympa ou un peu arrogant."